RIVALDO : " Ne venez pas au Brésil, vous mettez votre vie en danger "


Dans le monde du sport, il est rare d'assister à une telle prise de position. Rivaldo, ancienne gloire du Barça et du Brésil, n'a pas mâché ses mots au lendemain de la mort d'une ado de 17 ans dans les rues de Rio. Samedi passé, Ana Beatriz Pereira a été froidement abattue lors d'une fusillade.

"Ce matin (samedi) à Rio, des bandits ont tué cette jeune femme âgée de 17 ans. Je demande instamment à tous ceux qui projettent de venir en visite au Brésil ou d'assister aux Jeux Olympiques cet été, de rester dans leurs pays. Vous mettez votre vie en danger. Seul Dieu peut changer la situation au Brésil", précise Rivaldo, le Ballon d'Or 1999 qui vit désormais aux États-Unis avec sa famille.

La pression monte à Rio
Ce message, Rivaldo l'a fait passer sur son compte Instagram où il est suivi par plus de 400.000 abonnés. Plus de 3.000 personnes ont "liké" le texte écrit par l'ancienne légende brésilienne.

Transports, eaux polluées, corruption autour de l'attribution des chantiers, crise politique et financière: la pression monte autour des JO 2016.

Parmi les problèmes soulevés, une excavation dont le gel demandé par l'Inspection du travail de l'État régional de Rio n'avait pas été respecté en fin de semaine dernière. 

"Cela caractérise pour nous un irrespect absurde de la sécurité des ouvriers. Les travaux avaient déjà été suspendus parce qu'il y avait un risque d'effondrement et de décès d'ouvriers", a expliqué lundi au site G1 Robson Leite, responsable de l'Inspection du travail régionale. Une partie des travaux sur la tour de télévision du Parc olympique ont aussi été arrêtés. "Il y avait un manque de protection pour les travailleurs", a précisé Robson Leite. 

Des failles ont également été constatées sur d'autres secteurs des chantiers, avec des risques de chute ou de projection de matériaux. 

"Les travaux du Parc olympique sont de notre ressort", a réagi le Comité d'organisation des JO Rio-2016 auprès de l'AFP. "Nous avons passé le week-end à régulariser la situation. Nous sommes en train de transmettre la demande de réouverture du chantier à l'Inspection du travail". 

Onze ouvriers (treize en comptant des travaux connexes) ont perdu la vie sur les chantiers qui ont remodelé la ville de Rio en vue des JO depuis 2013. Il y avait eu huit morts dans les travaux effectués pour le Mondial-2014 au Brésil, dans les douze villes hôtes.
Mardi 10 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :