RETROUVAILLES PDS/APR ? : Alioune Aïdara Sylla, l’homme de l’ombre


RETROUVAILLES PDS/APR ? : Alioune Aïdara Sylla, l’homme de l’ombre
Derrière la grande rencontre du samedi 28 mai dernier au palais de la République, qui a accouché d’un dégel de l’atmosphère politique, marqué surtout par le début des « retrouvailles libérales » et l’imminence de la libération de Karim Wade, il y a bien eu un homme de l’ombre, qui a joué aux bons offices entre le président Macky Sall, et son prédécesseur, le président Abdoulaye Wade.
Alioune Aïdara Sylla, a joué les bons offices. Après avoir obtenu un non-lieu en mars 2014, l’ancien député libéral a, selon nos sources, a été l’homme de confiance de Me Wade dans ce dossier. En effet, l’ancien président de la communauté rurale de Thilmakha (département de Tivaouane) est depuis longtemps un chargé de missions spéciales du secrétaire général national du Pds. Cette confiance presque aveugle avait même fait des jaloux dans l’entourage de Me Wade, au point que l’un des membres de sa protection rapprochée, -et parent-, a été la principale source des renseignements de la police quand il s’est agi de faire tomber…Alioune Aïdara. Le même interlocuteur des RG, tout en muscles et responsable des malheurs du porte-valises, sera d’ailleurs proprement viré de l’entourage du « vieux ».
Aïdara Sylla avait été arrêté à l’arrivée du vol de la RAM du 31 décembre 2012 en provenance de Dubaï, par la brigade des douanes de l'aéroport Léopold Sédar Senghor, en possession de 3 chèques. Il avait ensuite été placé sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs, escroquerie portant sur des deniers publics et complicité de blanchiment de capitaux portant sur 2 milliards 600 millions, avant de bénéficier d’un non-lieu en mars 2014.
L’un des chèques émanait de Me Wade. Il était destiné au paiement du salaire des gardes du corps et des gardiens à son service à Dakar. Devant les enquêteurs, Aïdara Sylla disait avoir reçu une lettre de Wade l’instruisant sur des opérations de transferts de fonds que devait piloter une certaine Mme Lucie Lika avec 1,5 million de dollars (750 millions F Cfa) à virer pour le compte de la société SN Commodities, dans les comptes d’Ecobank, 370 000 dollars Us (185 millions F Cfa) pour Me François Sarr à titre d’honoraires à verser dans les comptes de la Bicis, 1,2 million de dollars (600 millions F Cfa) à Samuel Sarr, 500 000 dollars (250 millions F Cfa) à Me Madické Niang, 206 000 dollars (103 millions F Cfa) pour Mme Viviane Wade. C’est dire donc que « le Pape du Sopi » accordait une confiance aveugle à l’homme. Depuis quand a-t-il élargi son champ de « compétences » au service de Me Wade ? Mystère et boule de gomme. En tout cas, Me Wade apprécié le côté « paysan et pragmatique » de l’homme de Thilmakha, qui suit ses indications sans chercher à comprendre, et, surtout, sa discrétion.
EnQuête
 
Mardi 7 Juin 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :