RÉSULTATS MITIGÉS A KAFFRINE : L’heure est au règlement de comptes dans le camp présidentiel

Avec deux départements perdus sur quatre, la mouvance présidentielle présente un bilan plutôt mitigé dans la région de Kaffrine. Si le parti au pouvoir et ses alliés se sont imposés à Kaffrine et à Koungueul, ils ont, au contraire, chuté à Malem Hodar et Birkilane. Une contreperformance diversement interprétée, notamment chez les «apéristes» où certains évoquent de la déloyauté parmi les alliés, sur un air de règlement de comptes.


RÉSULTATS MITIGÉS A KAFFRINE : L’heure est au règlement de comptes dans le camp présidentiel
De l’eau dans le gaz des relations entre alliés de Benno Bokk Yakaar (BBY) dans la région de Kaffrine. La faute à un bilan mitigé au scrutin du 04 septembre. Si dans le département éponyme la mouvance présidentielle a tenu bon en dépit d’une vive rivalité entre socialistes et «apéristes», comme à Koungueul où le coordinateur Yaya Sow a réussi à se déjouer du piège de la liste du PEP dont il accuse certains ténors de l’APR d’être l’instigateur, ce fut la bérézina à Malem Hodar et à Birkilane. Où des listes dissidentes ont raflé la mise au nez et à la barbe des pontes du camp du Président de la République.
Les premières attaques sont venues du Bambouck où le conseiller économique et environnemental, Yaya Sow, au lendemain de la liste dont il était le coordonnateur, a accusé nommément le président du conseil départemental, Assane Diop, le maire de Koungheul, les responsables Socé Diop et Mamadou Djigo d’avoir battu campagne contre la liste BBY. Ce que certains parmi les mis en cause ont formellement démenti. Même cas de figure à Birkilane où les partisans du candidat Demba Sow de l’URD de Djibo Ka accusent les responsables locaux de l’APR d’avoir soutenu du bout des lèvres le candidat désigné par le Président Macky Sall.
«Aucun responsable de l’APR promu par le Président de la République n’a véritablement battu campagne avec le candidat de BBY dans les 8 communes du département», a accusé Sadimb Cissé, le président du comité électoral de la mouvance présidentielle, lors d’un point de presse où le président du conseil départemental a été visé par les attaques.
Des propos rejetés par le camp de Makhtar Dia, coordonnateur départemental de BBY. «Si le Professeur Demba Sow est choisi parmi 11 candidats par le Président Macky Sall pour diriger la liste de BBY, l’avis de monsieur Makhtar Dia y est pour beaucoup», a précisé Ibrahima Thioune, conseiller en communication du conseil départemental de Birkilane.
Un grand déballage entre alliés du camp au pouvoir qui présage des investitures pour les prochaines législatives de tous les dangers dans la région de Kaffrine.
Mercredi 7 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :