RÉPONSE AU NOUVEL EXPERT EN PÉTROLE ET GAZ : MAMADOU SY TOUNKARA


Comme à l’approche de chaque championnat d’Afrique où tous les sénégalais se reconvertissent en entraineur de foot, depuis la découverte du pétrole et du gaz, les experts en la matière ne se comptent plus.
Ah oui ! Même « l’expert » Mamadou Sy Toukara s’y met. En effet, dans une contribution qu’il a signée récemment, il considère comme « une erreur », le contrat paraphé entre l’Etat du Sénégal et la société Total.
Notre tout nouvel expert voudrait que « ce type de contrat » soit davantage étudié avant signature.
Sur ce point, Monsieur Toukara semble oublier qu’il y a une panoplie de directions en plus de la société Petrosen qui interviennent à côté de leur ministère de tutelle dans le processus d’élaboration des contrats de recherche et de partage de production d'hydrocarbures.
Sur un autre point, notre tout jeune « expert » en pétrole et gaz trouve comme une « erreur » le fait de « signer un contrat avant que le Comité d'orientation stratégique du Pétrole et du Gaz (COS-PETROGAZ) ne soit fonctionnel ».
Ah bon Monsieur Toukara ! Là, nous pensons que vous faites un petit amalgame. Le COS-PETROGAZ dont vous évoquez, même installé, n’a pas pour mission de vérifier en amont ou de donner un avis sur l’élaboration des contrats de RECHERCHE. Sa mission comme indiqué dans le décret portant sa création est « la définition, la supervision, l'évaluation et le contrôle de la mise en œuvre de la politique de l’Etat en matière de DEVELOPPEMENT de projets pétroliers et gaziers ». Recherche n’étant pas développement, nous pensons, Monsieur « l’expert » que vous avez tout faux en proposant la consultation en amont du COS-PETROGAZ.
Cependant, pour vos inquiétudes concernant les méthodes peu orthodoxes de certaines multinationales occidentales, nous tenons à vous rassurer. Le Président de la République, son excellence Macky SALL, en vrai expert en pétrole et gaz a déjà pris les devants. Il a créé, en effet, le COS-PETROGAZ, dont vous ignorez royalement la mission, pour être bien conseiller sur les choix stratégiques à faire en cas de découverte de pétrole et/ou de gaz. Mieux encore, il a doté le Sénégal d’un nouveau code minier et a encouragé son adhésion à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE). Pour boucler la boucle, le Président Macky SALL a constitutionnalisé le droit des populations sur les ressources naturelles. Qui dit mieux ?
Pour terminer, Monsieur le néo-expert en pétrole et gaz, votre proposition de faire « un moratoire de dix ans sur notre pétrole et notre gaz…en attendant d’apprendre suffisamment et de réunir les capitaux nécessaires pour leur exploitation par et pour nous » est tout simplement ridicule et obsolète.
Monsieur Toukara, à l’heure des nouvelles générations de contrats et des partenariats public-privé (PPP), vous n’avez autre proposition que de faire du surplace ?
C’est ce que vous appelez « Sénégal ca kanam » ? Tchipiiri !
Nous pensons que vous avez oublié que le monde bouge et que le Sénégal vise l’émergence à l’horizon 2035.
Vous êtes un « bon » analyste, mais nous pensons, sincèrement, que vous devez réactualiser vos idées. Avec votre contribution sur « le contrat signé avec Total » vous nous avez une fois de plus prouvé toute votre ignorance et votre manque de sérieux.
Pour terminer, vous et vos autres amis néo-experts en pétrole et gaz peuvent toujours essayer de tromper les sénégalais mais ça ne marchera pas. Ils sont déjà en avance sur vous, parce que experts comme vous.
Fait à Kaolack, le 10 mai 2017.

Jeunesses Républicaines de Kaolack (JRK),
Le coordonnateur, Doudou MBOUP.
doux89@gmail.com
Mercredi 10 Mai 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :