RÉPONSE A MANSOUR FAYE : Monsieur le Maire, vous ratez une bonne occasion de vous taire !


RÉPONSE A MANSOUR FAYE : Monsieur le Maire, vous ratez une bonne occasion de vous taire !
De quel cheval est tombé Monsieur Mansour Faye jusqu’à perdre le nord et se rabaisser à accuser Cheikh Bamba Dieye de détournement de budget et d’objectifs. Au moment où la Commune de Saint-Louis vit les heures les plus sombres de son histoire sous son magistère, il a mieux à faire que de verser dans un dénigrement qui cache mal son impuissance à la tête de la première commune du Sénégal.
Quel usage Bamba Dieye a fait du carburant de 2009 à 2014 semble-t-il demander. Qu’il compare juste le parc automobile d’avant 2009 et tous les véhicules et engins que Bamba Dieye a amené dans la ville durant cette période et qui ne marchaient malheureusement pas sur un simple adacadabra. Il doit savoir qu’il a hérité de toute une logistique mécanique : 10 bus, 4 véhicules 4x4, 4 ambulances, 28 motos, corbillard, minibus, vans, pelle mécanique, porte containers etc. Que Mansour Faye nous dise comment fonctionnaient les stations de pompage et la vingtaine de motopompes pendant ces années de fortes inondations. Comment peut-il accuser un maire là où l’IGE n’a rien trouvé après mille vérifications ? Pourquoi n’a-t-il rien dit pendant que Bamba Dieye était dans BBY ? La récente sortie du livre de Bamba Dieye a-t-elle accru son désarroi ? Bref, Mansour a raté le coche.
Il frôle même le ridicule en évoquant le projet de boucle de Sor qu’il a hérité et qu’il a très mal managé. Il s’agit ici d’un projet pour améliorer l’éclairage public sur les avenues Macodou Ndiaye, Moustaph Malick Gaye et General De Gaulle, financé à hauteur de 65 595 700 frs CFA par la ville de Lille avec la participation de Veolia et Dalkia. Aussi, un contrat de mécénat a-t-il été signé entre Veolia et l’Agence de développement municipal le 7 Avril 2014.De même, le 14 Avril 2014 fut lancée la consultation ainsi que le DAO qui a été élaboré. Enfin, l’ouverture des offres était prévue pour le 2 Juin 2014 au début du mandat de Mansour Faye. Bamba Dieye avait déjà transmis dans un document de passation de service tous les détails relatifs à ce projet. Qu’est-ce que Mansour Faye a donc fait depuis lors de ce projet qui aurait dû être bouclé en octobre 2014 ? Comment Bamba Dieye qui a raté l’évaluation technique des offres et l’attribution provisoire du marché peut-il être accusé de détournement de budget ou d’objectifs ? Monsieur le maire, nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.
En vérité là où on attend Mansour Faye c’est sur des explications précises sur les nombreuses zones d’ombre qui jalonnent le budget 2017.Pour simple exemple, retenez que malgré les départs à la retraite en cascades d’agents municipaux, le personnel permanent de la commune de Saint-Louis est passé de 155 agents en 2016 à 188 agents en 2017.Pire encore, les émoluments des agents temporaires qui étaient de 154 766 000 frs en 2016 ont connu une augmentation de 34 606 014 frs. Il doit surtout dire aux Sénégalais qu’hormis quelques programmes de l’Etat (BCI, Promoville, etc.) tous les chantiers dans la ville sont des projets bouclés par Bamba Dieye : Acting, PDT, Pavage, Assainissement Ndioloféné et Diamaguene, etc.
Ressaisissez-vous donc Monsieur le maire car les Saint-Louisiens vous attendent sur un autre terrain, bien diffèrent de celui des accusations fantaisistes et des jugements de valeurs. Pour votre information, Bamba Dieye a étrenné un label de bonne gouvernance dès 2012, un satisfecit qui a sanctionné la transparence de sa gestion. Il n’a nul besoin de réclamer un quelconque titre de « Monsieur propre » dans ce Sénégal où il a fini de convaincre de par son intégrité.
Malheureusement, comme on dit chez nous : « Kou sa woudj di sangg doo set mouk »
Abdoulaye Ndiaye
Conseiller Municipal
Saint-Louis
Mercredi 29 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :