RÉFÉRENDUM 2016 : « Il faut que les gens sachent qu’entre Dahra et Linguère, il n’y a même pas photo, ….ce sont les résultats de la commune de Linguère qui nous ont pénalisés….. » (Samba N'diobène Ka)

Aussitôt après l’annonce des résultats globaux du département de Linguère pour le référendum où le camp du « Oui » a caracolé largement en tête avec 37.280 voix contre 8777 voix pour le « Non », le directeur de la Modernisation et de l’Equipement Rural, responsable politique de l’Apr a tenu un point de presse pour féliciter l’ensemble des populations qui ont participé à la victoire du front du « Oui ». Samba Ndiobéne Ka a profité de l’occasion pour tirer un bilan des résultats obtenus dans les différentes communes du département de Linguère, au micro de djoloffactu.com.


RÉFÉRENDUM 2016 : « Il faut que les gens sachent qu’entre Dahra et Linguère, il n’y a même pas photo, ….ce sont les résultats de la commune de Linguère qui nous ont pénalisés….. » (Samba N'diobène Ka)

Monsieur le Directeur général, quelles sont vos premières impressions suite à la publication des résultats ?
Tout d’abord je tiens à remercier l’ensemble des populations du Djoloff, en particulier celles de la commune de Dahra. Je la remercie pour plusieurs raisons. C’est une population déterminée et plus que déterminée derrière son Excellence le président de la république. Ceci se justifie par les résultats que nous avons dans le département de Linguère. Et cela depuis 2008, 2009 et en 2014. Et aujourd’hui, elle a réitéré que Linguère est et demeure le bastion du Président de la République. Son Excellence avait demandé à tout le monde à aller auprès de la base pour leur expliquer de l’importance du « OUI ». C’est la raison pour laquelle Linguère a dit « Oui ». ça quand-même est un résultat important. La quasi-totalité des communes ont réitéré leur engagement derrière le président de la république.
Comment appréciez-vous les résultats avec un taux de 80.11% pour le « Oui » ?

Je dois catégoriser ces résultats, si on les prend par commune, je pense que la commune de Tessekeré caracole en tête avec 97%, suivie de la commune de Mboula avec 93%. Hormis cette deuxième commune la quasi-totalité des autres communes tournent autour de 80%, 76% entre autres. Je peux faire autre remarque par rapport au taux global, du département, N’eut été le faible taux de la commune de Linguère qui tourne autour de 59%, on peut se permettre d’espérer un taux qui pourrait aller jusqu’à 90%. Donc il est aujourd’hui important que les populations sachent que le département de Linguère dit « Oui » exclusivement au président de la république, son Excellence, Macky Sall, et non à personne d’autre. Et il est aussi important que tout le monde sache que le département de Linguère surtout la commune de Dahra a battu le record parce que si on prend en terme d’écart au niveau de la commune de Dahra, nous avons un écart de plus 3280 voix là où la commune de Linguère n’a que 930 voix. Il faut que les gens sachent que l’électorat du département de Linguère c’est au niveau de la commune de Dahra et ces résultats ont été obtenus grâce à un travail collectif, d’une symbiose collective, composée de l’ensemble des alliés de la coalition Benno Bokk Yakkar. Jeunes, femmes adultes tout le monde en a fait sa propre affaire. Compte tenu de tout cela, je me dis que la victoire demeure celle de la population de la commune de Dahra ensuite celle de la population de Linguère. Que les gens sachent que ce n’est pas le travail de Samba Ndiobéne Ka, ni le travail d’une tierce personne qui a abouti à ces résultats mais c’est un travail collectif.
Je le réitéré une fois de plus au niveau du département de Linguère, la commune de Linguère vient en dernière position et elle nous a pénalisé. En ce sens que n’eut été ce taux faible de Linguère commune, on pouvait aller au de la de 85%. Je réitère mes remerciements à l’ensemble des populations du Djoloff

Les élections législatives se profilent, Allez-vous dormir sous lauriers ?

L’appel que je lance à mes camarades de partis après les élections c’est de se mettre au travail en ce sens nous n’avons pas aujourd’hui le droit de rester les bras croisés et dormir sous nos lauriers, à faire des discours mais plutôt à agir concrètement. Aujourd’hui nous sommes au pouvoir, on va ensemble identifier les problèmes, voir comment nous pouvons les solutionner. Sur ce j’invite tout le monde à maintenir le rythme, à maintenir la coalition Benno Bokk Yakkar.

Ndéye Mingué SECK 

djoloffactu.com

Mardi 22 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :