REDYNAMISATION ET ANIMATION DU PARTI D'IDRISSA SECK : Les "rewmistes" investissent le terrain.


REDYNAMISATION ET ANIMATION DU PARTI D'IDRISSA SECK : Les "rewmistes" investissent le terrain.
Récemment, Déthié Fall, Vice-président de "Rewmi", en réponse aux nombreuses interrogations par rapport au silence de son mentor, Idrissa Seck, avait déclaré: "il faut savoir que nous sommes sur le terrain politique. Il y a un moment pour travailler et un moment pour communiquer. Nous travaillons jour et nuit. C'est le moment du travail. 
Il faut souligner que les "rewmistes" sont en train de joindre l'acte à la parole . En effet, dans le cadre du processus de redynamisation et d'animation du parti susnommé initié par Déthié Fall, les camarades de l'ancien N 2 du parti démocratique sénégalais (Pds) sont sur le terrain.
D'après des sources concordantes des missions sont envoyées un peu partout pour communier avec les populations, recueillir leurs préoccupations et les convaincre à adhérer à leur programme.
Et dans ce "moment de travail", le Secrétariat national chargé des élus de "Rewmi", dirigé par le député Mamadou Dialane Faye, n'est pas en reste. M. Faye et ses camarades étaient samedi dernier, dans la région de Sedhiou, pour une session de formation en faveur des élus locaux "rewmistes'' de ladite région.
Selon le député précité, cette séance entre dans le cadre des rencontres qu'ils ont initiées pour renforcer les capacités des élus locaux de leur formation politique et créer des espaces d'échanges pour une bonne gestion. Et de poursuivre : "c'est aussi des moments d'animation du parti qui ne cesse d'élargir ses bases ".
Sur sa lancée, Mamadou Dialane Faye, souligne que ses camarades et lui investissent, chaque deux semaines, une région. L'objectif est de former l'ensemble des élus locaux .Avant Sedhiou, la délégation du secrétariat national chargé des élus de "Rewmi" a été à Louga et Ziguinchor .
Sur l'acte 3 de la décentralisation, le camarade de parti du président du conseil départemental de Thies que nous avons joint par téléphone déclare :" l'acte n'est pas mauvais, mais il faut une dynamique de concertation participative et inclusive . Il faut que tous les acteurs soient associés. La décentralisation est un acte irréversible qui demande un fort consensus". 
 
Le populaire 
 
Mardi 23 Décembre 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :