RECONCILIATION WADE ET MACKY : Les politiques plébiscitent Cheikh Bass Abdou Khadre

L’appel de Serigne Cheikh Bass Abdou Khadre pour les retrouvailles entre les Présidents Wade et Macky Sall semblent bien accueillies par la classe politique Sénégalaise. C’est du moins ce qui ressort des avis recueillis ça et là. Chez les libéraux tout comme chez les républicains, les avis sont favorables.
De Sokhna Adji Seck, responsable politique du Pds et petite fille du Khalife Général des Mourides à Birame Faye, Dg de l’AEME, en passant par Mayoro Faye le libéral et l’honorable député apériste Abdou Lahad Seck Sadaga, la trompette émet le même son : « vivement ces retrouvailles entre le père et son fils !»


Pour Birame Faye, actuel Dg de l’AEME : « les marabouts sont des régulateurs sociaux. Chaque fois que la société est en crise, ils interviennent pour apaiser les climats, ramener les gens à la raison pour l’intérêt supérieur de la nation ». L’apériste de rappeler les rôles mémorables joués dans ce sens par Dabakh et Serigne Saliou Mbacké. Ces deux illustres personnalités religieuses du pays avaient su constituer, dit-il, « au-delà des religions et des confréries, des phénomènes sociaux, des gens sur qui la confiance de tout le monde a toujours reposé. » Partant de cela, Birame Faye estime que cet appel est loin d’être «  une mauvaise chose », d’autant plus qu’il a l’habitude de rappeler deux choses dans le compagnonnage des deux hommes. « Macky avait renoncé à tout en étant cadre, géologue et géophysicien. Il avait refusé de répondre au régime de l’époque, choisissant de rester avec Wade dans l’opposition pour faire le parcours du combattant et la traversée du désert avec lui. Il fallait un nombre de principes et de valeurs pour accepter d’adhérer à l’opposition en tant que cadre. Et Macky Sall l’avait fait en son temps. Au-delà de son engagement militant, il a du faire preuve de compétence. Macky a tout fait pour Wade. »  
Tout de même, reconnaît le directeur de l’AEME, « une fois au pouvoir, le Président Wade a fait beaucoup d’honneur au Président Macky Sall, même si ces  honneurs étaient basés sur sa compétence, sur son engagement militant et sur sa loyauté. » En somme, conclut-il, « ce sont  deux hommes  qui se sont rendu service au grand bénéfice des Sénégalais. » Et pour ce qui est de la question de savoir, si les retrouvailles devraient vite se faire, Birame Faye estime que « dans une démocratie, les acteurs doivent se parler surtout pour des questions d’intérêt national avant de déclarer que Wade et Macky gagneraient à suivre l’appel du marabout d’autant plus que du point de vue idéologique, ils ne sont pas très différents ». 

Répondant aux mêmes interrogations, Mayoro Faye du Pds enfourche pratiquement la même trompette. En dépit du fait qu’il conçoit que le fossé entre les deux hommes est très grand et que les plaies à panser sont très nombreuses, le libéral martèle que la réconciliation serait l’idéal. « Si Serigne Bass parle ainsi, nous donnons à cette déclaration le respect qui sied pour la considération qu’on a pour la confrérie mouride. Il revient aux acteurs concernés de penser à la réalisation de son vœu tout en étant conscients qu’il y a des préalables ». Mayoro Faye de préciser que ces retrouvailles sont bien possibles et même salutaires.

Interpellé sur cette question des retrouvailles, l’honorable député Abdou Lahad Seck Sadaga applaudit des deux mains. « Avant de devenir des hommes politiques, Macky Sall et Abdoulaye Wade sont d’abord des musulmans et de bons musulmans. Quoi de plus normal qu’un troisième musulman, de surcroît un petit-fils de Serigne Touba, les invite à se retrouver autour d’une même table pour se réconcilier ? Je trouve que c’est le rôle d’un chef religieux et Serigne Cheikh Bass Abdou Khadre a montré qu’il est un digne descendant de Serigne Touba. Maintenant, c’est vrai que cette réconciliation ne se fera pas subitement, mais tout au moins, cet appel peut en être le facteur déclencheur. Vivement ces retrouvailles même si politiquement Wade sera celui qui en tirera le plus grand profit. »

Pour terminer, l’avis de Sokhna Adji Seck, responsable politique, petite fille du Khalife Général des Mourides. Pour elle, c’est la meilleure nouvelle qu’elle ait entendue depuis qu’elle est revenue de la Mecque. « Quand j’entends des gens avoir des avis contraires, je n’en reviens pas. Serigne Bass a fait son devoir. Maintenant le Président Wade et le Président Macky Sall sont invités à faire des concessions mutuelles. Que chacun y mette du sien ! Cette réconciliation sera de nature à décrisper le climat politique très tendu et ce sera pour le bonheur de tous les Sénégalais ».
Lundi 19 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :