RDC: 17 policiers et 14 civils tués à Kinshasa


RDC: 17 policiers  et 14 civils tués à Kinshasa
Dix sept  policiers  et 14 civils ont été tués aujourd'hui à Kinshasa dans des violences survenues avant une manifestation d'opposition hostile au président congolais Joseph Kabila et ayant poussé les autorité à annuler ce rassemblement, selon une source officielle.

"Des policiers ont été tués" dans l'attaque d'une permanence du parti présidentiel à Limete (centre-ouest de la capitale de la République démocratique du Congo), a déclaré à l'AFP Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais. A la suite de ces violences, "on a annulé la manifestation", a-t-il ajouté.

Une religieuse catholique a déclaré à l'AFP avoir vu "brûler vif" un policier commis à la garde de cette permanence politique.
Faisant état de plusieurs pillages ou incendies criminels visant des cibles politiques, M. Mende a accusé l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le principal parti de l'opposition, d'être à l'origine de ces violences. "Il y a eu des pillages ciblés", a déclaré M. Mende, "il y a des gens qui se sont préparés pour faire tout ce désordre". "Ils ont trompé le gouverneur" de Kinshasa sur le caractère pacifique de leur manifestation, a ajouté M. Mende, pour justifier l'annulation de l'autorisation de manifester accordée par les autorités locales.
Le ministre de l'intérieur vient d'annoncer le nombre de 17 policiers et 14 civils tués lors de ces émeutes toujours en cours.
Lundi 19 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :