RAPPORT DE L'OFNAC : APRÈS LE PALAIS, L'APR S'EN DÉMARQUE


En révélant hier le quasi rejet par la présidence du rapport de l'OFNAC, nous étions loin de nous douter que le parti présidentiel allait aussi donner l'estocade à Nafi N'gom Keïta.
La sortie sur les ondes de RFM de l'administrateur de l'APR, Pape Maël Thiam, ne laisse plus de place au doute. Le rapport de l'OFNAC dérange les autorités du régime. Comment comprendre qu'après la salve envoyée hier soir par le directeur de cabinet du Président, qu'un autre feu nourri vienne du siège du parti présidentiel. L'administrateur de l 'APR a, dans le style tranché qu'on lui connait, délivré une sentence sans équivoque sur le rapport de Nafi N'gom Keïta, "il ne faudrait pas faire subir aux gens ce que nous souhaitons qu'ils subissent, il faudrait leur faire subir ce qu'ils doivent subir. L'OFNAC n'est pas la seule entité dans le processus, il y a d'autres acteurs.." Que faut-il comprendre à travers cette déclaration du patron de l'APR? 
Des sources de Dakaractu renseignent que la situation est effectivement tendue entre l'OFNAC et les autorités du régime. Cette situation a même valu à Nafi N'gom Keîta d’être éconduite par le Palais qui a zappé la cérémonie de remise officielle du rapport au Chef de l'Etat comme le veut la tradition.
Dakaractu vous promet de revenir sur ce gros nuage qui plane sur l'un des instruments les plus chantés par le Président Macky Sall, à savoir l'Office Nationale de Lutte contre la Fraude et la Corruption.

Jeudi 26 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :