RAPPORT D'AUDIT DE L'ARMP : Délinquance à la mairie de Grand-Yoff

Des faits graves de collusions frauduleuses sur des marchés publics ont été débusqués par les auditeurs engagés par l'Autorité de régulation des marchés publics (Armp) pour passer au crible la gestion 2015 de la mairie de Grand-Yoff.


Libération est en mesure de révéler que les auditeurs de l'Armp ont débusqué plusieurs cas de magouille en passant au crible la gestion 2015 de la mairie de Grand-Yoff.
Pour preuve, les vérificateurs ont noté des cas de similitudes de factures pro-forma de concurrents au même marché. En effet, les ressemblances des factures pro-forma de MAD Suarl et de SOTRAPBAT.NET pour la DRPCR relative aux « entretiens et réparations véhicules et engins » et de SOCOPREV Suarl et de GIE MOLLE pour la DRPCR de fourniture de «petit matériel de bureau » sont troublantes.
Pour les auditeurs, ces situations résultent en général de collusions entre les candidats ou entre un agent de la Commission des marchés et un fournisseur.
Autre cas, autre scandale. L’Agence de sécurité élite protection (A.S.E.P) a été invitée à soumissionner au marché de location d’un camion. Une manœuvre frauduleuse du fait de l'objet social d’Asep. Pire, sur les deux (02) marchés suivants «acquisition petit matériel de bureau (complément) » et « entretiens et réparations véhicules et engins», l'audit a noté que la présentation des offres des candidats est identique et laisse supposer que la libre concurrence des soumissionnaires telle que souhaitée dans les procédures de passation des marchés n’est pas respectée.
Plus grave, la Commune a immatriculé à la Direction centrale des marchés publics (Dcmp) 17 marchés à 266 749 335 FCFA. 65% de ces marchés en nombre représentant 52% en valeur, ont été résiliés pour défaut de recettes notifié par le receveur Percepteur de Dakar- Bourguiba, après établissement du bon d’engagement.
Jeudi 2 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :