Qui sont les remplaçants de Sepp Blatter et Michel Platini ?

Selon les statuts de la FIFA et de l'UEFA, Sepp Blatter et Michel Platini devraient être respectivement remplacés par le Camerounais Issa Hayatou et l'Espagnol Angel Maria Villar, deux hommes également visés par des enquêtes.


Qui sont les remplaçants de Sepp Blatter et Michel Platini ?

Issa Hayatou, le remplaçant de Sepp Blatter

Depuis presque trente ans, Issa Hayatou règne sur le foot africain. Le Camerounais, âgé de 69 ans, a été élu à la tête de la CAF pour la première fois le 10 mars 1988, devenant le sixième président de la Confédération africaine de football. Une institution qui représente plus de cinquante fédérations continentales. Issu d’une famille de descendants de sultans islamisés du nord du Cameroun, Hayatou a été réélu six fois, en 1992, 1996, 2000, 2004, 2008 et 2012, parfois par acclamations.

Alors que ses frères aînés ont tracé leur voie dans la diplomatie et la politique, il a préféré le sport et la pratique de l’athlétisme et du basket à haut niveau. Secrétaire général de la Fédération camerounaise, il a connu une ascension fulgurante. Devenu un dirigeant influent du foot mondial, il a permis à l’Afrique d’avoir cinq places en phase finale de Coupe du monde et d’accueillir le Mondial en 2010, en Afrique du Sud. Il a été candidat malheureux à la présidence de la FIFA en 2002, battu par Sepp Blatter, qu’il devrait remplacer pendant la durée de la suspension du Suisse.
 
Mis en cause dans l'affaire de corruption qui touche la FIFA, Issa Hayatou a réfuté catégoriquement toute implication dans les récentes affaires.
 
Le Camerounais cumule les mandats. Dix au total, dont sept à la FIFA, où il est vice-président, président de la Commission des finances, de la Commission du développement, président délégué de la Commission d'organisation de la Coupe du monde, membre du comité exécutif, de la Commission stratégique et du Comité d'urgence. Il est également membre du CIO. Un Comité international olympique qui lui a infligé un blâme pour avoir perçu, en 1995, la somme de 100 000 francs français (plus de 15 000 euros) dans le cadre du scandale ISL. La société de marketing qui gérait dans les années 1990 les droits de retransmission de la Coupe du monde et les contrats commerciaux de la FIFA versaient des rétrocommissions.

Mis en cause dans l’affaire de corruption qui touche actuellement la FIFA, Issa Hayatou a assuré n'avoir jamais touché 1,5 million de dollars (environ 1,3 million d’euros) de pot-de-vin pour l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar. «Je n’ai peur de rien, car je n’ai rien fait. Ma conscience est tranquille», a-t-il déclaré pour se défendre à Jeune Afrique au mois de juin.
 
 
 

Angel Maria Villar, le remplaçant de Michel Platini

Ancien milieu de Bilbao et de l’équipe nationale espagnole (22 capes), Angel Maria Villar a fondé l’association des footballeurs espagnols (équivalent de notre UNFP) en 1978. Président de la fédération espagnole depuis 1988 (son dernier mandat se termine en 2016), il a grimpé les échelons au niveau international dès le début des années 90. En 1992, il est devenu vice-président de l’UEFA et a occupé le même poste à la FIFA entre 2000 et 2002, date de sa démission suite à l’élimination controversée de la Roja au Mondial 2002.


L'équipe
Jeudi 8 Octobre 2015




Dans la même rubrique :