Quelque 2000 milliards de francs CFA pour réaliser 27 pôles urbains (DIRECTEUR URBANISME)


Le directeur de l’Urbanisme et de l’Architecture, Alexandre Ngom, a évalué à 2000 milliards de francs CFA le total du financement nécessaire à la réalisation des 27 pôles urbains prévus à Dakar et dans les régions, la moitié de cette enveloppe devant être consacrée aux "investissements structurants’’.
 
"Les pôles urbains structurés introduits par le président de la République vont permettre aux villes de mieux respirer, parce qu’ils deviendront des zones d’activité et d’habitat contrairement au passé où le dortoir était différent du lieu de travail", a dit M. Ngom dans un entretien avec l’APS.
 
L’aménagement de ces pôles urbains "nécessitera alors une enveloppe de quelque 2000 milliards de frs CFA dont 1000 milliards pour les investissements structurants", a-t-il précisé.
 
Cinq de ces pôles urbains sont prévus à Dakar (Diamniadio, Dakholpé, Yenn, Bambilor et Déni Birame Ndao).
 
Selon Alexandre Ngom, en plus des pôles urbains, il est prévu de réaliser des dizaines de zones d’aménagements concertés à travers le pays, pour un coût global estimé à 150 milliards de frs CFA.
 
"Nous avons également un programme de restructuration, de rénovation et de régulation foncière qui va nécessiter une enveloppe financière d’environ 400 milliards de frs CFA, pour aider à réorganiser et à moderniser les quartiers irréguliers, mal lotis et sans infrastructures", a indiqué M. Ngom.
 
Selon lui, "une bonne partie des projets seront réalisés avec le secteur privé ou à travers le partenariat public/privé (PPP)".
 
S’agissant de la promotion de l’habitat social, Alexandre Ngom note que la concrétisation de ce projet présidentiel nécessite l’aménagement de 1000 ha avant 2018 et 2000 avant 2023.
 
"Il faudrait également imaginer des mécanismes pour rendre accessible le logement par des mesures fiscales incitatives, par la baisse du coût des matériaux de construction", a-t-il soutenu.
 
Le directeur de l’Urbanisme et de l’Architecture se dit convaincu que cela devrait contribuer à accompagner grandement le projet présidentiel de construction de 15.000 logements sociaux par an.
 
Vendredi 1 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :