Que devient la caféine après consommation et quels sont ses effets sur l’organisme humain?

Le café contient différents composants comme la caféine, des antioxydants (essentiellement des polyphénols), des diterpènes, des fibres et des micronutriments. La caféine reste le composant majeur du café dont les deux principales espèces sont l’Arabica et le Robusta (contenant deux fois plus de caféine que l’Arabica). Elle est aussi présente, dans les graines, feuilles et fruits de plus de 60 espèces de plantes parmi lesquelles, le thé, le cacao, les noix de kola, le guarana. Cette même caféine rentre dans la fabrication de nombreuses boissons et de certains médicaments.


Que devient la caféine après consommation et quels sont ses effets sur l’organisme humain?
 I. Comment la caféine est absorbée, distribuée, métabolisée et éliminée  par notre  organisme ? 
Les  consommateurs  de  café  sont  généralement  classifiés  en  fonction  de  la  dose journalière de caféine consommée :  
  Consommateurs légers: moins de 200 mg/jour (< 2 tasses de café/jour) 
  Consommateurs modérés: 200 – 400 mg/jour (2-5 tasses/jour) 
  Consommateurs intensifs : plus de  400 mg/jour (> 5 tasses de café/jour) 
 L'absorption  de  la  caféine  dans  le  tube  digestif  (20%  par  l'estomac  et  80%  par l’intestin) est rapide et est virtuellement complète en 45 minutes après administration par voie orale.   
 La  caféine  se  distribue  et  diffuse  facilement  dans  l’organisme  car  elle  est hydrophobe  (n’interagissant  pas  avec  l’eau).    Elle  parvient  au  cerveau  dès  la  5ème minute après ingestion, ce qui explique sa rapidité d’action. Son pic de concentration dans le sang est atteint entre 15 minutes et 2 heures.  
 La caféine est métabolisée surtout au niveau du foie (80 %) et est décomposée en plusieurs  métabolites   dont  les  principaux  sont  la paraxanthine  (84  %),  la théobromine (12 %) et la théophylline (4 %) qui ont leurs effets propres. Il faut noter  qu’une personne sur dix est un métaboliseur lent, ce qui peut expliquer une sensibilité particulière de certains individus à la caféine. 
 La  caféine  est  éliminée  par  voie  urinaire.  La  demi-vie,  qui  mesure  le  temps  de présence  de la caféine dans l’organisme,  est en moyenne de 2,5 à 4,5 heures. Cette demi-vie peut   être influencée par :  
- L’état physiologique : elle peut atteindre 80 heures chez les nouveau-nés, plus de 100 heures chez les prématurés, 15 heures lors du dernier trimestre de la grossesse.  
- La prise de certains médicaments : la cimétidine, les œstrogènes, le fluconazole, le terbinafine, les  quinolones et fluoro-quinolones inhibent les enzymes de dégradation de la caféine et ainsi augmentent sa demi-vie ; par contre la phénytoïne réduit la demi-vie de la caféine.  
- La consommation de la cigarette : la demi-vie de la caféine  baisse de 30 à 50% chez les fumeurs.  
II. Quels sont les mécanismes d’action et  les effets induits de la caféine ? 
Les mécanismes d’action ainsi que les effets de la caféine sur l’organisme sont imputables tant à la caféine qu’à ses métabolites (paraxanthine, théobromine et théophylline). La caféine une fois dans le cerveau, agit par blocage des récepteurs de l’adénosine. 
L’adénosine  est  cette  substance  naturellement  produite  par  l’organisme  qui  est responsable  de  la  modulation  des  processus    d’éveil  et  de  sommeil.  Le  blocage  de l’adénosine se traduit par : 
- Une  amélioration  du  niveau  d’éveil  et  une  diminution  de  la  fatigue  mentale  et physique (c’est pourquoi une consommation de plus de 12 tasses de café dans un laps de temps très court était considérée comme du dopage). Cet effet psychostimulant est mis  à  profit  pour  atténuer  l’effet  somnolent  de  certains  médicaments  comme  le phénobarbital (traitement de l’épilepsie) et le diménhydrinate (traitement du mal de transport).   
Le citrate de caféine  est un stimulant respiratoire par une action bulbaire  et  est utilisé dans l’apnée du nouveau-né prématuré. La caféine va entraîner une libération d’adrénaline et de dopamine qui se traduira par une accélération du rythme cardiaque. La caféine peut également augmenter l’efficacité de certains médicaments soulageant les maux de tête de 40 % en rendant leur absorption plus rapide. Elle est également utilisée en association avec l’ergotamine dans le traitement des migraines.  
Conclusion 
La caféine est  responsable du bien-être que confère le café à ses consommateurs. Il ne s’agit  pas  en  général  d’un  médicament    même  si  elle  est  associée  parfois  à  certains médicaments  pour  augmenter  leurs  effets  thérapeutiques  ou  atténuer  leurs  effets indésirables.
 
IGNITE  CAFE  ET  SANTE




Vendredi 19 Avril 2013
Notez


1.Posté par cool le 22/04/2013 13:36
c interessant merci pour linfo



Dans la même rubrique :
KEMI SEBA libéré

KEMI SEBA libéré - 30/10/2014