Quand une fois la calomnie est entrée dans l’esprit du méchant, elle n’en déloge pas. ( El Hadj Mamadou Diokhané)


La manière dont Mr Idrissa Seck cherche à dénigrer le president Karim Meissa Wade fournit à ceux qui doutaient encore de sa méchanceté, ou il est ignorant ou mal conseillé.
Dans les anales politiques du Sénégal, jamais un leader politique n’aura témoigné d’autant de lacunes en matière de communication.
Il faut reconnaitre que Mr Idrissa Seck est  jaloux du président Karim Wade. Pire il l’a encore démontré lors de son conférence de presse du jeudi 30 Juin 2016.
Je me demande si  dans l’équipe de Mr Idrissa Seck existe de vrais conseillers qui lui donnent une lecture objective de la vie politique du Sénégal et lui proposent une autre manière de communication idoine réfléchie et apaisée.
Idrissa  Seck est victime de ses  propres turpides et depuis 2007, il ne cesse de dégringoler sur le plan des suffrages.
Quand on parle de dealeur de quelqu’un qui crie sur ses collaborateurs, de quelqu’un d’arrogant, Idrissa Seck ne peut pas être épargné. Ses déclarations sont un mauvais procès d’intention. Il n’apas de leçon à donner au président Karim Wade.
Mr  Idrissa Seck n’a pas un problème avec le président Karim Wade ou avec les Sénégalais, il a un problème avec la fonction présidentielle. Le président Karim Wade vous a dépassé de très loin. 
Aujourd’hui Mr Idrissa Seck est frappé de cécité politique et n’a rien appris de l’histoire politique du Sénégal, de sa traversée du désert, comme de sa gestion à la primature, l’ivresse du pouvoir l’a rendu aveugle.


El hadji Mamadou Diokhane
Chargé de relation avec la presse du MLK (Mouvement Liberez Karim)
Membre du FNCL (Fédération Nationale des Cadres Libéraux)
(ETERNEL WADISTE KARIMISTE A VIE)
Dimanche 3 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :