Quand nous, musulmans, nous défions Allah (par Abdou Aziz NDIAYE)


Nous avons appris par la presse que depuis un an le village de Santhiang Saby (à 2km de Vélingara) ne dispose plus de mosquée. L’ancienne mosquée a été détruite pour être remplacée par une nouvelle bâtisse. Celle-ci n’est toujours pas construite à cause d’un différend, une mésentente; disons un conflit entre tidjanes et salafistes (ibadous). Ce genre de conflit est devenu monnaie courante au Sénégal et cela n’émeut pratiquement plus personne. Les gens sont blasés. Ce qu’il ne faut surtout pas. 
Chers frères musulmans, rappelons-nous qu’Allah (SWT) ne reconnaît que deux partis : Son parti à Lui (hizboullah) et le parti de sheytane (hizbou sheytane). Pour adhérer au parti d’Allah, il suffit d’attester qu’il n’y a de divinité qu’Allah et que Mouhammad (SWS) est Son messager. Mouhammad (SWS) est donc le secrétaire général nommé par Allah (SWT) et chargé de nous apprendre le fonctionnement du parti. 
L’attestation précitée nous octroie la carte de membre et nous devenons militants. Aux militants que nous sommes, Allah (SWT) fait une recommandation primordiale : « Et cramponnez-vous tous ensemble au câble d’Allah et ne soyez pas divisés » (Sourate 3, Verset 103).
Cette recommandation est claire, nette et précise. Le secrétaire général du parti n’a cessé de la rappeler aux militants : « Les musulmans doivent être soudés comme les briques d’un mur » a-t-il enseigné. Cependant, dès qu’il a quitté ce bas monde pour rejoindre son Seigneur, nous musulmans l’avons trahi en faisant éclater le parti en coordinations, sections, sous-sections, tendances et mouvances (chiites, sunnites et multiples confréries). Nous avons, par là-même, défié Allah (SWT) en émiettant Son parti en groupes. Et chaque groupe estime détenir la Vérité. Chaque groupe estime être sur la meilleure voie. Chaque groupe est animé par un esprit partisan dont le corollaire est souvent un ressentiment qui ne rime guère avec « les musulmans sont des frères ».
Chers frères musulmans, ressaisissons-nous. Rappelons-nous ce qu’Allah a dit au prophète (SWS) dans le Coran : « Ceux qui émiettent leur religion et se divisent en sectes, de ceux-là tu n'es en rien des leurs» (Sourate 6, Verset 159). (Une traduction antérieure dit « …de ceux-là tu n'es responsable en rien »). C’est du pareil au même. Ce verset est effrayant !
Chers frères militants, rappelons-nous que dans la tombe, Mounkir et Nakir ne nous demanderont nullement à quelle coordination, section ou tendance nous appartenons. Ils ne sont pas formatés pour cela. Ils sont formatés pour nous interroger sur notre Seigneur, notre religion, notre prophète et notre livre. Uniquement.
Chers frères musulmans, en attendant de rendre compte à Allah le jour du jugement  par rapport au défi que nous Lui avons lancé en émiettant Sa religion, essayons au moins de lutter contre l’esprit partisan qui nous anime. Esprit partisan qui se manifeste, entre autres, par une méchante solidarité de groupe, source de discorde et de conflits. 
Refusons d’être aveuglés par l’orgueil et la passion, entraînons-nous à nous aimer pour la face d’Allah (SWT). Cela ne devrait pas être difficile car ce que nous partageons (il n’y a de divinité qu’Allah (SWT) et Mouhammad (SWS) est Son messager) est plus fort que toutes les divergences.

Abdou Aziz NDIAYE
Economiste – Spécialiste en Transport Logistique et en Commerce international
Tel : 78 189 25 15 | Email : abdazizndiaye57@gmail.com
Lundi 16 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :