Quand l’Eglise catalogue Idrissa Seck « Un mystificateur dangereux »

Face à la presse, le mardi 29 juillet 2014, Monsieur Idrissa Seck a tenu les propos suivants: « J’avais dit à Karim Wade : ‘De Adama à Muhammad, le seul prophète crucifié, c’est Jésus, celui dont on a dit que c’est le Fils de Dieu. Si tu joues avec les outils de ton père, tu seras crucifié. Je lui avais dit ça’ ». Hippolyte Seck réagit.


Quand l’Eglise catalogue Idrissa Seck « Un mystificateur dangereux »
La première fois que vous êtes apparu à la chaine de télévision nationale, juste après l’une de vos nominations, aux premières années de la fameuse «alternance», vous  sembliez rassurant, avec des qualités de rassembleur.
 
Lors de cette toute première interview faite chez vous dans votre salon,  vous aviez même sorti une Bible, que vous brandissiez fièrement en disant que chaque matin vous lisiez les Psaumes de David et que vous aviez fait votre cursus scolaire au Collège Saint Gabriel de Thiès, où chaque matin avant le début des cours tout le monde, vous inclus bien sûr, récite le « Notre Père » et le «Je Vous Salut Marie». Vous aviez même servi une illustration lors de cette même interview pour étayer vos propos. Etait-ce de la comédie ou de la fanfaronnade? J’aurai vraiment aimé que vous puissiez répondre à cette question. 
 
C’est vous, la même personne aujourd’hui, qui revenez prononcer ce discours blessant et qui offense notre sensibilité religieuse. Je vous admirais et me disais que vous aviez l’étoffe d’un dirigeant, car l’un des critères les plus remarquables et les plus symboliques, je dirai même le plus important chez un dirigeant, c’est sa capacité à pouvoir rassembler son peuple, quelle que soit l’appartenance ethnique ou religieuse de ses concitoyen. Il doit être en mesure de pouvoir les rassembler autour d’un même idéal.
 
 Mais aujourd’hui je me sens blessé, indigné, j’ai le cœur meurtri par les propos que vous avez tenus, le 29 juillet 2014 à Thiès. Vous n’aviez pas besoin d’insulter la foi des autres ni de faire des comparaisons inexistantes, inappropriées et hasardeuses. 
 
Un leader, un dirigeant doit prôner la paix, respecter les autres dans leur croyance, véhiculer un discours unificateur. Trop c’est trop ! Jusqu’à quand allez-vous continuer à insulter, minimiser notre religion ? Comment osez-vous comparer Karim Wade à Jésus Christ ? N’avez-vous pas eu un temps de réflexion ? Votre intelligence ne devrait-elle pas vous pousser à faire une analyse beaucoup plus profonde? 
 
« J’avais dit à Karim Wade : ‘De Adama à Muhammad, le seul prophète crucifié, c’est Jésus”, avez-vous déclaré. En plus, vous ajoutez : «Celui dont on a dit que c’est le Fils de Dieu ». A vous entendre, vous insinuez que Jésus se faisait passer pour Dieu en jouant avec les outils de Dieu (son Père) et que donc il a été crucifié à raison. C’est vraiment scandaleux et irritant. Seul un mystificateur est capable de se livrer à une telle gymnastique…
 
Vous pouvez ne pas croire en Jésus Christ ou en notre religion, ce n’est pas grave, c’est votre libre choix et vous en avez le droit, mais ne vous octroyez pas le luxe ou l’outrecuidance d’insulter gratuitement, sans gêne et sans scrupule la foi et la religion d’autrui.
 
Je suis désolé mais un ancien élève du Collège Saint Gabriel ne devrait pas tenir de tels propos et faire ce genre de comparaison. Mes amis, je dirai même mes frères musulmans que je connais bien et avec lesquels j’ai fréquenté les mêmes établissements privées catholiques, connus pour le culte du savoir,  ne prononceront jamais de tels propos. Ils ont reçu dans ces prestigieux établissements, une formation remarquable pour être des acteurs du développement. On leur a inculqué des valeurs intrinsèques comme le respect d’autrui, l’amour du prochain, l’humilité, etc. J’avais de l’estime pour vous, je voyais en vous  un rassembleur, il n’en est rien de tout cela. Revoyez votre  copie car cette posture et cette attitude vous éloigneront toujours du chemin qui mène vers le palais présidentiel…
 
Notre cher pays le Sénégal est un pays où règnent la paix et la cohésion sociale, c’est une richesse que nous devons maintenir et préserver. De grâce respectons les croyances et les religions des autres, sans heurter leur foi et leur sensibilité.
 
Hippolyte Seck
Jeudi 31 Juillet 2014



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

28.Posté par incognicom le 04/08/2014 12:30
Je veux comprendre mais votre raisonnement n'est pas convaincant. Vous êtes tellement juge et parti, que vous donnez l'impression de quelqu'un qui croit modicus qu'il a raison parce qu'il a parlé. Je ne suis partisant de nul part. Votre texte m'a attiré je l'ai lu et je suis déçu. Sûr, vous devriez prendre le temps de la réflexion comme vous le suggérez à votre interlocuteur. Je n'ai pas plus de temps pour aller voir de près ce que vous dénoncez. Donc faites rigoureusement votre démo et ne prêtez pas les insinuations pour ensuite fournir des réponses impératives. Pardon c'est religieux, mais les vraies religions sont ou devraient être éminemment dialectique. Encore une fois je vous parle de la forme. Le fond de votre propos c'est autre chose dont je ne parle point pour l'instant.

27.Posté par Serigne Fallou le 02/08/2014 14:13
Les libertés de idrissa sur les textes scripturaires agace toujours les sénégalais, son nombrilisme poussé jusqu'aux limitesd'ignorance les plus fastidieuses.

Nul ne peut qualifier la confrérie mouride comme étant en voie de disparition tel un grand arbre qui s'affaissant fait beaucoup de bruit. Et puis inciter les dakarois à brûler les tables et les cantines des marchants ambulants, et ensuite continuer de faire des petits deal avec des barons de Touba. En vue des raccourcis politique.
Cet angélisme sans frais, ces pirouettes ces guet-apens politiques, ses gesticulations feutrées. Feront pschiit!

26.Posté par zab le 01/08/2014 21:08
IDY L'homme de la situation pour un pays de 95pour cent de musulman .LE PROPHETE INSA pour les musulman est le fils de MARIAME pas de DIEU.

25.Posté par berto le 01/08/2014 20:13
je te pardonne tel le christ Dieu me l as appris. tout les satanistes francs macon et autes ennemis de Dieu insulte Jésus pour honnorer leur culte. paix et joie du Christ sur toi;

24.Posté par BOUGAS le 01/08/2014 18:32
Idrissa Seck est l'exemple type du nouveau type de politicien au Sénégal: faux, opportuniste, prétentieux et surtout vide.
Je ne le lis pas, je ne l'écoute pas : il me dégoûte.
PS: j'ai voté TAXAWU DAKAR. Le jour où Khalifa Sall serrera la main d'Idrissa Seck, je regretterai ce vote et alors, je suis convaincu, ce sera sa chute dans l'opinion des sénégalais.

23.Posté par en vérité le 01/08/2014 18:10
Au nom de la liberté du culte, on sens de la duplicité de ton discours. Pourquoi, les gens ont insulté le professeur Sankaré qui n'a fait que se questionner et d'entreprendre des recherches sa foi qu'il revendique du reste? ou bien ta conception de la liberté de culte ne s'étend pas à eux?

22.Posté par catholique le 01/08/2014 15:48
Au nom de la liberté de culte,

Vous êtes hors sujet; premièrement, la question posée ne portait pas sur la religion mais sur Karim Wade. De quel droit Idy se permet il de parler de Jésus dans ces conditions? Il aime trop manipuler les gens avec la religion!
Deuxio, en tant que musulman, il ne devrait même pas confirmer que Jésus a été cruxifié.

Donc il est hors sujet, offense musulmans et chrétiens et vous de même vous êtes hors sujet car personne ne lui dénie sa liberté de culte ...

21.Posté par Serigne Fallou Dieng le 01/08/2014 11:56
C'est de s'appostasier de l'islam, que de considérer Jésus Christ comme un crucifié.
M. Seck "thiat" dalaa diapp" depuis votre fameuse contribution de juin 2001 intitulée " le festival de Fès, festin de simboles".
Personne ne conteste votre religiosité et vos qualité d'un homme d'Etat présidentiable digne de ce nom seulement vos calculs, voltefaces et élucubrations narcissiques et présomptueuse dérangent plus d'un
Serigne Fallou Dieng cercle des soufis

20.Posté par Benie de DIEU le 01/08/2014 10:58
La qualité, mieux que la quantité, fait la difference ! Aux imbeciles, on repond par le silence !!

19.Posté par a fri cain le 01/08/2014 09:46
ce n est pas la premiere fois que ce idy tiens des propos deplaisant a l egard des chretiens. la derniere fois il a raconter du n importe quoi en disant que l enseignement catholique avait un departement a elle seule au ministere de l education nationale alors que les autres etablissements laics et musulmanes n en avaient pas.il a fallu que le gouvernement fasse un communiquer pour dementir ses propos.il faut arreter. abdoulaye wade ton pere qui a balancer des piques a l eglise durant tout son mandat a ete bouter du pouvoir.on ne joue pas avec jesus.pour devenir president dant un pays il faut travailler pour rassembler .ceux qui vous accuse de regionaliste et ethniciste ont raison.l argent des projets des grappes de convergence que vous avez detouner pour le deverser a thies en privant les jeunes des autres regions auxquels ces projets etaient destines d emplois reste encore frais dans nos memoire.on deviens president dans une democratie par la qualite des actes que l onpose au quotidien

18.Posté par Au nom de la liberté de culte le 01/08/2014 09:29
Moi personnellement je crois ce qu'il a dit est bien réfléchi peut être pas pour un politicien mais pour un musulman qui a la recherche que connaissance qui fais des interprétations de l'histoire religieuse oui c'est une analyse osée mais trés pertinente

17.Posté par Au nom de la liberté de culte le 01/08/2014 09:14
Ce que Idy a dit il a dit en tant que musulman. ça peut être offensant pour un chrétien mais c'est tout à fait normal vous croyez que les chrétiens en disant que Jésus est le fils de Dieu ils n'offensent pas les musulmans, mais c'est leur droit de le croire et de le dire Hé ben pareil pour un musulman, il a le droit de croire que Jésus n'est pas le fils de Dieu et qu'il a été crucifié parce qu’on lui aurai attribué fils de Dieu .
Au nom de la liberté de culte

16.Posté par André Sambou le 01/08/2014 06:57
Je suis déçu par idy il veut devenir président mais il ne le sera jamais

15.Posté par djiby diouf le 01/08/2014 00:27
wakh kate dau wakh ma guiss né bi dou tatame!
idy pose toujours des actes qu'i l'éloignent du palais qu'il espére avoir acquis!!
dagnou ko liguey, je crois!

14.Posté par guelaward le 31/07/2014 22:45
Bien vue Idy n"est qu'un vantard double d'un pedant

13.Posté par wax dëg le 31/07/2014 22:25
" MYSTIFICATEUR": c'est le terme approprié pour qualifier Idrissa Sek

12.Posté par waxdeug le 31/07/2014 21:57
idy khana sa yaram warna daw.. Hippolyte Seck votre texte a une dimension spirituelle en tant que musulman je vous remercie du fond du coeur!!!

11.Posté par ton papa Macky Sall le 31/07/2014 21:34
A mon fils Idrissa Seck. Dernier avertissement. faire très attention aux versets et à la religion que tu utilises comme jouets. C'en est pas un jeune homme. Et ca va te brûler les doigts

10.Posté par DRA le 31/07/2014 20:26
Lettre à la famille Seck,
A messieurs Hyppolite et Idrissa,

Cher Hyppollite, pardonnez à Idrissa car, je pense sincèrement qu'offenser les chrétiens, tel ne pourrait être son intention, même si j'avoue que parfois je ne comprends pas, comment un homme de sa trempe, au plan intellectuel comme politique puisse si souvent commettre de telles bourdes. Sans vouloir abuser du divan, les ratés de Idy avec le destin présidentiel me font parfois penser à de l'acte manqué. En effet, quand le chemin semble balisé pour le mener à l'avenue Roume, il pose souvent des actes qui vont l'éloigner de la voie royale. On se souvient de ses allers-retours chez Wade puis de son refus de battre campagne, en 2012, qui ont poussé un grand nombre de sénégalais avide de changement, à rejoindre Macky sall.

Aujourd'hui encore, voilà que la providence semble lui donner une seconde chance avec un régime aux abois et qui a l’avantage, pour Idy, d'embrigader toute la vieille garde politique ; celle là même qui a l'art d'obstruer les artères de l’opposition.

Mr Seck Idrissa, la voie est donc à nouveau libre, S'il vous plait le Sénégal a besoin de vous et ne peut plus se permettre un nouveau choix au pif. Aidez nous à dissiper cette interrogation qui parfois nous taraude: et si Idy refusait le pouvoir? Et oui, en effet. 2017 c'est demain. Et si le régime en place s'embourbe de jour en jour, on ne voit rien venir de l'opposition pour capter ce mécontentement et susciter un engouement populaire, prélude à une nouvelle alternance.

Mon Président (je l’espère en tout cas) sortez svp de Thiès et de Dakar, allez à la rencontre du Sénégal profond, fendez l'armure et exprimez votre amour pour les sénégalais de guet Ndar à Fongolimbi et de Bakel à Carabane. Prouvez leur, et vous en avez le talent, que vous êtes au dessus de tout régionalisme ou communautarisme qui menace l'unité de notre embryon d'état nation. Le cauchemar des minorités de la république c'est la tentation communautariste du gouvernement de la république. Le temps du mouvement est arrivé pour sauver le soldat Sénégal avant qu'il ne soit trop tard. A bon entendeur...

9.Posté par Albert le 31/07/2014 18:35
Apprenti pyromane, rien venant de cet homme ne m'étonnera !!!

1 2


Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016