Quand Karim Wade méprise son ancien collaborateur Cheikh Diallo


Quand Karim Wade méprise son ancien collaborateur Cheikh Diallo
Sous les feux de la rampe, Karim Wade, pour ne pas le nommer, s'illustre encore certes par voie épistolaire, sur ses relations avec Bara Tall, Bibo Bourgi bref tous ceux avec qui il a eu à collaborer directement ou indirectement.
Des déclarations écrites que Karim dépose depuis quelques  temps sur la table de la CREI. Mais, bizarrement et à la surprise générale, il affiche le mépris total pour son désormais ex collaborateur pour ne pas dire son ex factotum Cheikh Oumar Diallo (à l'état civil) alors qu'en toute connaissance de cause, et c'est un secret de polichinelle: Wade fils et Cheikh Diallo ont été aussi proches pour ne pas dire inséparables que les doigts d’une main. Dans un passé récent, ce duo était même décrit "frères siamois". Son ouvrage "si près, si loin de Wade" en dit long sur leur proximité que renie subitement Cheikh Diallo.
Qui plus est, un ex ministre, jadis collaborateur de Wade fils, avait fait une sortie au vitriol pour déverser sa bile sur Cheikh Diallo. "Il a réussi à créer le vide autour de Karim Wade!" dixit cet illustre ancien ministre; pour dire que Karim Wade et Cheikh Diallo étaient proches.
Cela dit, entre les missives de Rimka et le fameux mémorandum de Cheikh Diallo se placent une multitude d'interprétations.
Pour nombre d'observateurs avertis, "Cheikh Diallo fait ainsi les yeux doux au régime en place en tirant sur Karim". Mais, compte tenu de la "démarche cavalière" le régime pourra-t-il avoir confiance en lui? Parce que, forcément et quelle qu'en soit la durée, le régime en place est appelé à céder la place à un autre. Une célèbre maxime stipule d'ailleurs: "quelle que soit la longueur de la nuit, le soleil  finit toujours par se lever".
En tout cas, pour prendre au mot Cheikh Diallo, il a soutenu dans son mémo remis au magistrat instructeur que Karim Wade lui imposait en fin de compte, c'est à dire peu de temps après le démarrage du défunt quotidien "Le Pays", une double signature avec Me Mamadou Diop pour l’émission de chèques à Cd Medias. Pour ainsi dire que Wade fils a fini par émettre des réserves. Doutait- il de l'intégrité de son désormais ex "homme de confiance"?
Il nous revient cependant que Cheikh Diallo, qui aspire naturellement à remonter la pente suite à son séjour carcéral, ferait des pieds et des mains pour recouvrer ce joli pactole allusion faite à ses émoluments jadis mensuels qu'il percevait sous le régime Wade aux ADS. Des revenus mensuels estimés à un million CFA et poussières dont il a été privé depuis novembre 2012.
Le temps reste meilleur juge !
Jeudi 10 Avril 2014
Dakaractu




1.Posté par dakaractu devoir dinformer le 11/04/2014 00:28

Les choses se clarifient suite à la libération sans surprise de l’ex patron de CD Médias Group, connu pour avoir été un proche de Karim Wade. Mais Cheikh Diallo, puisqu’il s’agit de lui, renie, selon de bonnes sources, sa proximité connu de tous avec Wade fils.

Nous avons cependant appris, de sources proches des « officines marrons » qu’il lui a été officieusement notifié de ne pas s’adresser à la presse. En clair, Cheikh Diallo, frappé d’une interdiction de sortie du territoire nationale, est tenu d’avoir une obligation de réserve et ne pourra en aucun cas accorder une interview etc…
Que craint donc l’Establishment? Qu’est ce qui a été convenu avec Cheikh Diallo?
Mystère et boule de gomme! Pour le moment.

A d’autres égards, il nous revient qu’il a été promis à l’ex proche de Rimka, son fameux maroquin qu’il n’a jamais occupé bien que rémunéré mensuellement sous Me Wade, à l’Agence des Aéroports du Sénégal. De quoi paraphraser le Président de la Banque Mondiale qui avait bien raison de qualifier le Sénégal de… « pays spécial ».
A nos lecteurs, nous disons patience ! Dakaractu vous promet de vous filer sous peu le « gentleman agreement’s » qu’aurait paraphé Cheikh Diallo et le régime aux fins de bénéficier d’une mise en liberté provisoire.

2.Posté par sow le 11/04/2014 16:19
Cheikh n'était pas ton ami, c'est des faux types pour ne pas dire des feuilles d'arbre mortes. Tôt ou tard, tu sortira de là et on te mènera vers la gloire. Soit surtout endurant.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016