Quai d’Orsay : Moustapha GUIRASSY parle de connectivité humaine et d'empathie

La France s’engage au Sud, cette démarche lancée le 24 avril 2015 est la première déclinaison thématique de l’initiative présidentielle la France s’engage.
L'événement récompense des projets ayant une utilité sociale, innovants, pérennes, portés par des entrepreneurs, associations ou fondations du Sud, dans tous les domaines : développement durable, éducation, culture, agriculture, climat, accès à l’emploi, santé, citoyenneté… tous les défis auxquels nous sommes confrontés appellent des réponses originales.


Plusieurs partenaires accompagnent cette initiative parmi lesquels l'IRD, l'AFD, HEC et MAKESENSE le partenaire stratégique de l'IAM avec lequel il a créé DAKAR SENSECAMPUS, un incubateur et accélérateur de projet au sein de la grande Business School.
C est dans ce cadre que le Président du groupe IAM, M Moustapha GUIRASSY a été convié au Quai d'Orsay pour animer un panel sur l'entrepreneuriat en Afrique.
« Je ne crois pas à une spécificité de l'entrepreneur africain, mais plutôt  à une spécificité de l’environnement dans lequel il évolue. Un environnement qui sera parfois  opportunité parfois frein ou défis à relever. Le plus important n’est donc pas le sol africain lui même, mais la façon d'accrocher l'Afrique et les siens, à travers un réel engagement, au train du Développement de l'humanité »,  a défendu l'ancien ministre de la communication.
« Tenir compte de la spécificité de l'environnement africain veut dire travailler sur (bien sûr) les dimensions Hardware et Software d'une innovation, mais aussi et surtout sur la dimension orgware ou organisationnelle de celle-ci. Autrement dit il faut repenser les dimensions sociale, économique, politique, juridique et culturelle de l'innovation pour une réelle appropriation et un impact durable.  L'écosystème de l'entrepreneur africain est le principal frein », rajoute t-il.
« Par ailleurs même s'il est (ou doit être) comme tout autre entrepreneur, l'entrepreneur africain doit lui augmenter son débit de connectivité humaine. C'est à dire beaucoup d’empathie pour se connecter aux enjeux et défis de sa communauté. Plus que les ressources financières ou matérielles, c'est l'énergie de l'empathie qui manque le plus à nos jeunes entrepreneurs. Sans empathie point de progrès point d'innovation », finit par dire le Président du Groupe IAM bien applaudi par la salle.
Le Président de la République François Hollande accompagné de plusieurs ministres dont le Ministre des affaires étrangères Jean Marc Ayrault, a rehaussé de sa présence l'événement et à travers un discours, a félicité les récipiendaires avec des attestations de reconnaissance et surtout un appui financier aux différents projets présentés.
Les porteurs de projet passeront une semaine dans les locaux de Makesense, le partenaire de IAM à Paris, pour un accompagnement et un coaching renforcé.
Le travail de Makesense et IAM a été fortement apprécié et considéré comme une initiative à encourager selon les autorités françaises.

Mardi 8 Novembre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :