Pse : autoroute, résidences universitaires, logements sociaux, tramway, Cité du savoir, Business Park etc : Macky mise sur 2 425 milliards de F Cfa

Résidences universitaires, autoroutes, logements sociaux, tramway, chemins de fer, nouvelles zones touristiques, «Cité du Savoir», «Business Park», université, centre anti cancéreux etc. Dans le cadre du Plan Sénégal émergent (Pse), plusieurs projets sont en cours d’exécution ou en phase de montage pour un montant cumulé de 2425 milliards de F Ccfa. Tous ces projets seront exécutés sous forme de partenariat public-privé, selon les fiches obtenues par Libération. Revue.


Pse : autoroute, résidences universitaires, logements sociaux, tramway, Cité du savoir, Business Park etc : Macky mise sur 2 425 milliards de F Cfa
Autoroute Thiès-Diourbel-Touba : 400 milliards de F Cfa
Le Président de la République et son Gouvernement ont fini de boucler ou de mettre en œuvre plusieurs projets d’envergure qui entrent dans le cadre du Plan Sénégal émergent (Pse) au cœur d’une journée de partage tenue, hier. Le plus en vue de ces projets est sans doute l’autoroute Thiès- Diourbel-Touba dont la première a été posée. D’un coût de 400 milliards de F Cfa, l’autoroute baptisée «Ila Touba» sera longue d’environ 120 kilomètres. Elle comptera cinq échangeurs (un losange à Thiès sur D701, trois trompettes simples sur la Rn3, Bambey et Diourbel et une trèfle sur la bifurcation Ngabou Touba), quatre pas- sages supérieurs sur la route nationale et les routes départementales, douze pas- sages supérieurs sur pistes rurales, vingt passerelles, cinq postes de péage mais aussi des aires de services.
Logements sociaux : 220 milliards de F Cfa
L’autre grand projet du Pse concerne la construction de logements sociaux, principalement dans la région de Dakar dans cinq nouveaux pôles urbains avec un accent particulier dans le triangle Diass-Diamniadio- Pout. Ce programme comprend la construction de 10.000 logements sociaux par ans, des travaux de viabilisation de l’assiette foncière, la réalisation des travaux de voirie et réseau divers, la construction d’équipements socio-collectifs et l’aménagement d’espaces verts. Montant retenu : 220 milliards de F Cfa.
Résidences universitaires : 139 milliards de F Cfa
Le Pse vise aussi à la construction de plu- sieurs résidences universitaires qui seront construites à Dakar, Saint-Louis, Diourbel, Thiès, Ziguinchor, Kaolack, Kaffrine, Fatick et Diourbel avec une capacité totale d’hébergement de 40.000 étudiants. La deuxième phase du projet en cours actuellement va permettre la construction de 5800 chambres, 10 cuisines-restaurants de grande capacité, 10 centres médicaux et 10 salles de sport. Le tout pour un montant de 139 milliards de F Cfa.
Réseau d’Isp : 80 milliards de F Cfa
Le réseau d’Instituts d’enseignement supérieur professionnel (Isep) entre dans le même cadre. Ces instituts verront, le jour, à Pikine, Guédiawaye, Rufisque et Diamniadio, dans les régions où il existe déjà un lycée technique en vue d’une mutualisation mais aussi dans les régions de développement prioritaire tels que Matam, Tamba, Ziguinchor etc. Dans le cadre du Pse, 80 milliards de F Cfa seront dégagés pour ce projet qui va améliorer l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.
Projets d’agrégation :
308 milliards de F Cfa
Le Gouvernement compte aussi mettre en place dans la zone des Niayes, de la Vallée du fleuve, dans la zone Sud et la zone Centre 100 à 150 projets d’agrégation (fermes agricoles) dans les filières de l’horticulture (fruits et légumes) et de l’élevage (lait, aviculture etc.). 89 milliards de F Cfa sont prévus à cet effet. Le développement de 3 à 4 corridors céréaliers est également prévu par le Pse. D’un coût global de 308 milliards de F Cfa, ce projet va permettre de développer et d’intensifier les bassins agricoles irrigués pour la production de céréales, notamment avec la création des «méga fermes ».
Usine de dessalement : 40 milliards de F Cfa
Avec le Pse, l’usine de dessalement d’eau de mer va aussi voir le jour. D’un coût de 40 milliards de F Cfa, elle va contribuer à la satisfaction des besoins en eau potable de la population de Dakar à l’horizon 2017, à assurer une production supplémentaire de 50000m3/jour à l’horizon 2017 mais aussi à desservir environ 200.000 personnes supplémentaires dans la capitale en plus de ré- duire les maladies d’origine hydrique et améliorer les conditions de vie des populations.
Cité du Savoir : 45 milliards de F Cfa
Que dire de la «Cité du Savoir» ? Il s’agit de l’aménagement sur un site de 12 hectares de cette cité selon les standards internationaux avec des matériaux modernes dans le domaine de la domotique, de l’économie d’énergie et du respect de l’environnement. Le projet consiste à construire le siège de l’Université virtuel du Sénégal intégrant une bibliothèque, le centre de mutualisation et de partage, le centre de Cloud computing, le centre d’archivage physique et numérique, le centre de ressources informatiques, le centre de surveillance et de contrôle à distance, le centre du domaine, de la maintenance et de l’environnement etc. Aussi la «Cité du Savoir», qui va accueillir les sièges du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, entre autres, va nécessite un investissement de 45 milliards de F Cfa.
Ligne Tamba-Kedougou-Bamako : 750 milliards de F Cfa ; Tramway : 367 milliards de F Cfa
La relance du chemin de fer est aussi une priorité du Pse dont l’ambition est de mettre sur les rails la ligne Dakar-Tambacounda- Kédougou-Bamako. D’un coût de 750 milliards de F Cfa, ce projet se traduira, entre autres, par la construction de 750 kilomètres de voies ferrées. Il y a aussi la ligne Dakar-Aibd d’un coût de 100 milliards de F Cfa. Tout comme «le tramway de Dakar» d’un coût de 367 milliards de F Cfa qui va se concrétiser par la construction d’un système complet de tramway de trente-cinq kilomètres.
Cité des Affaires : 270 milliards de F Cfa
A côté de la «Cité du Savoir», on retrouve la Cité des affaires au Business Park. Elle devrait être érigée sur le site de l’aéroport Léopold Sédar Senghor ou au Lac Rose pour un montant de 270 milliards de F Cfa. Les études de préfaisabilité sur le site de l’aéroport ont déjà été réalisées.
Port Sec de Kaolack : 30 milliards de F Cfa
Le Pse a aussi pour ambition de contribuer de façon significative au développement des activités économiques de la région de Kaolack. C’est dans ce sens que le Gouvernement compte construire le Port Sec de Kaolack qui va contribuer à alléger le parcours Kaolack-Dakar-Kaolack par une économie de 400 kilomètres. Le Port Sec, d’une superficie de 70 hectares, sera construit à Mbadakhoune avec un investissement de 30 milliards de F Ccfa.
Relance des mines de la Falémé : 101 milliards de F Cfa ; centre anticancéreux : 15 milliards F Cfa ; réfection Dantec : 80 milliards F Cfa
Dans le secteur des mines, le Pse compte relancer le projet intégré sur le fer de la Falémé. 101 milliards de F Cfa sont prévus à cet effet. La Santé n’est pas en reste avec la construction et l’équipement d’un centre anticancéreux. Cette structure sanitaire spécialisée sur le cancer va offrir des soins et délivrer des enseignements en plus d’effectuer de la recherche en remplacement de l’institut Joliot-Curie de l’hôpital Aristide Le Dantec. Le joyau va coûter 15 milliards de F Cfa. D’ailleurs, il est prévu la réhabilitation de l’hôpital Le Dantec avec une enveloppe de 80 milliards de F Cfa.
Mbodiène : 203 milliards de F Cfa ;
En plus d’avoir annoncé la suppression du visa d’entrée pour le Sénégal, Macky Sall a calé, dans le cadre du Pse, un vaste programme pour relancer le secteur touristique. C’est dans ce cadre qu’entre l’aménagement touristique de la zone de Mbodiène sur une superficie totale de 504 hectares. 13 milliards de F Cfa seront dégagés pour les infrastructures et 190 milliards de F Cfa pour l’ensemble hôtelier. Pour l’aménagement de Joal Finio - appelée «île aux coquillages», longue de 800 mètres, 1,5 milliards de F Cfa sont prévus pour les infrastructures et quelques 6,5 milliards de F Cfa pour les hôtels qui y seront construits.
Ensuite, il y a la Zone économique spéciale intégrée dont la motivation est de positionner le Sénégal comme un «hub» de plate-formes logistiques intégrées en Afrique de l’Ouest et accroître la capacité de la zone de fret du nouvel aéroport Blaise Diagne par la mise en place du cargo village. Prévue à Diass sur 50 hectares pour la phase priori- taire, elle nécessitera un financement de 45 milliards de F Cfa.
D’autres projets, encore en phase de montage, verront le jour. En effet, une enveloppe d’un montant de 37,386 milliards de F Cfa, issue des crédits d’investissement relevant en toute rigueur du fonctionnement, de par leur nature, a été transférée par le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan au niveau des dépenses courantes au titre du budget de 2015. A cela s’ajoute la suppression progressive des projets dits d’appui institutionnel, figurant dans le budget d’investissement, pour un montant de 25,165 milliards de F Cfa. Aussi, 166 milliards de F Cfa ont été dégagés pour la prise en charge de certains projets du Pse qui doivent contribuer à la transformation de la structure de l’économie dans le sens de soutenir une dynamique de croissance forte et durable. Dans cette logique, dix autres projets du Pse seront financés sur une réserve dite de pré- caution d’un montant de 52 milliards de F Cfa, mobilisable au fur et à mesure de la disponibilité des études financières, économiques et d’exécution.
Globalement, en 2015 le déficit budgétaire dons compris est attendu à 371,4 milliards de F Cfa, soit 4,5% du Pib, reflétant une amélioration de 0,6% par rapport à 2014. Il devrait être financé à hauteur de 241,4 milliards de F Cfa par le financement extérieur et par le financement intérieur pour un montant de 130,1 milliards Cfa.



 
Mercredi 8 Avril 2015
Dakaractu




1.Posté par Teffel le 08/04/2015 15:11
Magnifique...Voilà comment on développe un pays..Adieu les détourneurs de fonds publics...à jamais..

2.Posté par Bouna Biram le 08/04/2015 16:19
Ha ha ha, l'arnaque du siècle , un produit à obsolescence incorporée vendu à des innocents qui n'ont pas encore compris qu'on veut juste noyer le poisson .Enfermé dans un labyrinthe de certitudes, le PSE peine à trouver la sortie et donne de faux espoirs qui finiront au cimetière des prétentieux et ça, dans une banalisation de l'insolence chez les convertis à l'arlésienne de ce nouveau siècle . La vulgarité en paillettes, les effets d'annonce, l'apanage du gouvernement de Macky avec l'aval des hypocrites du Benno qui avalent des couleuvres au risque de se voir évincer de la farce qui se joue sous leur nez parce qu'ils savent d'où vient le vent en ce moment et ce serait logique que les imbéciles se taisent et encore faudrait il qu'ils aient conscience de l'être et ça, par définition , ce n'est pas gagné. Dans cette collusion des perversions, ils en sortiront plus que perdant ne sachant pas que l'autoanalyse est la forme que prend n'importe quelle activité exercée à un très haut niveau.
Notre mode de penser par défaut aujourd'hui est le pessimisme après tant d'optimisme exagéré , une grande promesse a été brisée avec le pouvoir qui peine à nous guider vers la décence et il y a un point critique au delà duquel un société s'effondre et malheureusement la réflexion n'est point au rendez-vous. La vengeance ne résoudra pas nos problèmes primaires, le peuple a faim et veut du boulot et ça tarde à se concrétiser après tout ce temps passé à tourner en rond.
PS: Mes commentaires? dites-vous? sont trop subjectifs, mais, aucune information n'est objective puisque toujours interprétée . Vous pensez que je suis critique à l'égard de vos mentors, mais je ne fais que commenter ce que je vois et qui me donne des relents de fascisme et d'angoisses inquisitoriales d'un pouvoir qui marche sur la tête.

3.Posté par Tito le 09/04/2015 10:41
Continuez de parler pendant que lui, continue d'agir. Merci Président!!



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016