Promotion et valorisation des sols dégradés : 1 150 ha de terres récupérés grâce au projet Codeval


La maîtrise des techniques de production de plants, de  plantation et de mise en place de dispositifs anti érosifs  acquis grâce au projet codeval a permis aux populations de récupérer durant les six années de mise en œuvre du projet environ  1150 ha de terres. Cette annonce a été faite par le Colonel Gogo Banel Ndiaye, Conseillère technique au ministère de l’environnement. Elle procédait à l’ouverture de l’atelier national final de partage des résultats du projet Codeval
Financé par le gouvernement japonais, le projet de Renforcement des capacités pour le Contrôle de la dégradation des Terres et la Promotion de leur Valorisation dans les Zones de sols dégradés/ Projet CODEVAL intervient dans les régions de Fatick et de Kaolack. Ces deux régions situées au cœur du bassin arachidier sont fortement touchées par le phénomène de la déforestation et la dégradation des terres. En effet ces deux régions connaissent deux grands problèmes liés à la prévalence des sols ayant une forte teneur en acide sulfurique et à l’affaiblissement des terres arables
Le Projet CODEVAL, dira Mme Ndiaye qui intervient dans 20 sites pilotes et 80 zones prioritaires a pour objectif, le renforcement des capacités des différents acteurs qui interviennent dans la gestion des ressources naturelles : Il s’agit des collectivités locales qui sont les dépositaires des compétences transférées, des populations cibles,  des agents forestiers et autres agents du développement rural.
Les populations bénéficiaires du projet maîtrisent parfaitement les techniques de réalisation de diguettes en cadre, de cordons pierreux et  de fascines.
Dans le domaine de la fertilisation des sols, les compostières améliorées installées au niveau des sites pilotes ont grandement contribué à l’augmentation des rendements des cultures au niveau de la zone d’intervention du projet. Il en est de même des produits issus des  latrines ECOSSAN qui ont permis d’améliorer la qualité des récoltes au niveau des champs.
Toujours dans le cadre de la pérennisation des activités, le Projet CODEVAL a mis en œuvre un partenariat avec le Centre Forestier de Recyclage qui a permis l’élaboration d’un guide pratique, qui expose les grands outils et techniques testés par le projet.
Vendredi 25 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :