Promotion du tourisme au Sénégal : Diouf Sarr préconise le projet ‘’Kham sa gokh’’ pour asseoir une sécurité locale


Promotion du tourisme au Sénégal : Diouf Sarr préconise le projet ‘’Kham sa gokh’’ pour asseoir une sécurité locale

A l’occasion de la 23ème édition de la Foire Internationale de Dakar (FIDAK), la journée du Ministère du Tourisme et des Transports Aériens s’est tenue ce mercredi, au Centre International de Commerce et d’Echanges du Sénégal (CICES).      

Après avoir présidé le Forum organisé à cet effet, le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, a indiqué que l’ensemble des acteurs et spécifiquement les professionnels qui gèrent le secteur du tourisme et des transports aériens ont permis de comprendre l’importance du secteur.

La journée du ministère a permis aux acteurs et visiteurs de suivre les exposés des cadres du département du Tourisme et des Transports aériens. « Nous avons expliqué quels sont les métiers du Tourisme et des Transports aériens, surtout les projets qui vont nous permettre de booster le secteur», a souligné Mr. Abdoulaye Diouf Sarr, non sans exprimer sa satisfaction de la participation à cette journée d’un invité de marque, son collègue du ministère du Commerce, Mr. Alioune Sarr, qui était venu les soutenir. Cela démontre, a-t- il dit, la forte corrélation qui existe entre le tourisme et les autres secteurs.

Le ministre a rappelé que le Plan Sénégal émergent est mis en perspective jusqu'en 2035, avec des étapes dont la première 2014- 2018 est en cours d’exécution. Dans la deuxième étape 2018- 2023, il est prévu d’avoir effectivement un marché de 3 millions de touristes pour la destination Sénégal. «Et le projet le plus ambitieux est celui de l’aménagement de zones touristiques dans Joal, Mbodiène, Pointe Sarène, le nord du Sénégal et le Sud», a révélé Diouf Sarr. Il s’agit pour lui, d’élargir et d’augmenter l’offre.

Interpellé par la presse sur le budget escompté, le ministre du Tourisme et des transports aériens dira que l’Etat prend en charge l’aménagement direct des zones mais l’investissement est fait par des privés. «Aujourd’hui, nous avons des promoteurs qui sont très intéressés par le premier projet situé à Pointe Sarène que nous voulons livrer», a-t- il rassuré.

Et, il ajoutera que le projet ‘’Xam sa gokh’’ est important parce que permettant d’avoir une sécurité sur le marché local. «Vous savez présentement si nous subissons un choc exogène, tout de suite notre secteur le ressent durablement. Et si on a un marché local sécurisé, le secteur sera plus ou moins à l’abri de ces chocs». C’est pourquoi Mr. Diouf Sarr préconise la promotion du marché local qui fera en sorte que les sénégalais visitent le Sénégal : «à partir de ce moment, notre secteur sera plus ou moins sécurisé».

Le ministre précisera qu’il n’y a pas de financement exceptionnel, il y a simplement de la promotion. «Il faut promouvoir, inculquer dans les habitudes sénégalaises une volonté voire une envie de visiter le Sénégal», a expliqué Diouf Sarr. Il a donné en exemple le marché de tourisme chinois qui est à presque 75% local...                          

Jeudi 25 Décembre 2014
Dakar actu




1.Posté par Atypico le 25/12/2014 08:48
Tout ça c'est aléatoire tant qu'on ne suspend pas le visa de réciprocité, tant que l'on ne baisse pas les taxes d'aéroport, tant qu'on n'a pas une synergie entre les communes et les miistères pour assurer la propreté , et la sécurité de l'environneent des touristes ! Concusion on va recycler de l'argent souteux dans de grands hotels vides avc commissions occultes aux politiques ?



Dans la même rubrique :
Souvenir PA DIENG 1 AN

Souvenir PA DIENG 1 AN - 25/04/2017