Programme de vacances dans les boites de nuit à Dakar : soirées discothèques ou live pour vibrer au rythme des différents artistes


Programme de vacances dans les boites de nuit à Dakar : soirées discothèques ou live pour vibrer au rythme des différents artistes
Les vacances à Dakar, c’est la fête partout. Du Blue Saxo à Yoff au Penc Mi en passant par Le Patio ou encore Kotton’s Club aux Aladies, ça bouillonne dans tous les sens. Si ce ne sont pas des soirées discothèques, on a droit au live pour vibrer au rythme des différents artistes. Avec la plupart des boites qui ont revues leur programme pour les vacances, rien ne sera de trop pour chauffer Dakar et ça promet d’être show cet été ! Nous en avons visité quelques unes.
 
Notre long trajet à la découverte des night-clubs de Dakar et leurs programmes pour les vacances part du Blue Saxo. Là-bas, on est reçu par le gérant, Ibrahima Diallo.  Selon lui, «le  programme est alléchant pour les vacances. A part les lundis (auditions et production de jeunes talents), le reste de la semaine on a de grands artistes qui jouent en live. On fait du mbalax de temps en temps mais on a surtout misé sur l’acoustique. Déjà c’est la grande affluence, mais on espère mieux avec le nouveau concept qu’on est en train de développer. Les gens commencent à prendre goût et d’ici décembre on sera au top».  «Le Blue est un endroit agréable. Les filles sont belles et il y a la sécurité. Bien que je sois marié, mais je ne peux manquer l’ambiance du club», a déclaré ce monsieur confortablement assis sur le canapé. Le tout dans une belle ambiance et un mélange bien hétérogène avec des filles vraiment belles. 
 
«Sortir à Dakar la nuit sans passer au club Le Patio c’est tout simplement gâcher son argent et son sommeil». C’est par ces mots que le jeune Oumar nous a accueilli au night club Le Patio, sis aux Almadies. Mais ce que l’on va découvrir avec l’aide d’un guide bien éclairé lui donne, peut être, raison. En effet, une fois à l’intérieur,  on a droit à… un «paradis». Car  «ici, c’est la belle vie, les belles filles et le bon service», fait savoir un interlocuteur. Dans la discothèque, retenez que tout est chaud car les mots me manquent vraiment pour décrire les filles plus que sexy qui comblent la piste et comment, avec les hommes, elles sont agitées. Au mix, le Dj semble être convaincu qu’il enflamme la salle par son activité et ses mots pour illustrer les sons. 
 
On ne rentre pas avant de traverser la route pour faire un tour au Kotton’s club, histoire de découvrir ce qui se passe en face. Dans ce night club, «le programme est amélioré pendant les vacances pour répondre aux besoins de la clientèle».  Il s’agit de «nombreuses soirées en live animées par les plus grands noms de la musique sénégalaise». Pour notre visite, nous avons eu droit au live avec Pape Thiopet. Dans une ambiance de jeunes, l’artiste «donne ses médicaments de griots» pour surement soigner ces jeunes filles et garçons venus nombreux. 
 
De l’autre coté au Baramundi aussi, c’est la grande ambiance et «c’est comme ça tous les jours». 
Au Just 4 You, sur l’avenue Cheikh Anta Diop, à hauteur de l’université, nous sommes accueillis par les belles mélodies du duo Pape et Cheikh. C’est moins chaud, mais c’est la classe. On pouvait reconnaitre de grandes personnalités de la politique, du sport et de la culture. Mais, comme ils le souhaitent, nous préfèrons garder les noms. Retenez juste que pour la plupart d’entre eux, s’ils sont là, c’est pour «un peu de divertissement après une semaine très dure». Papiss, le gérant semble avoir du mal à installer toute la clientèle reçue ce soir-là. Pourtant, «c’est comme ça presque tous les jours», confie-t-il. «Les gens aiment le Just 4 You parce les clients sont satisfaits et de grands artistes assurent l’ambiance», a ajouté quelqu’un d’autre. 
 
Caps sur le Madisson night club. Ici, les gens continuaient d’arriver sous la pluie à notre arrivée. C’est Assane Ndiaye qui y donnait rendez à ses fans pour fêter l’Assomption. Mais aussi «en temps normal, les soirées en live au Madisson sont assurées par ce même Assane Ndiaye ou par les autres frangins de Thione Seck, Ousmane et Kéba Seck». Sinon, il y a aussi des soirées discothèques internationales tous les jours. 
 
Pour terminer, nous sommes allés au Penc Mi pour savoir ce qu’il y a comme programme au club de Thione. Sans surprise, c’est une soirée animée par le fils, Wally Ballago Seck, qui  est au menu. Nous n’avons pas pu accéder à l’intérieur, mais il fallait voir comment les filles étaient belles et sexy dans leurs mises dans une longue queue pour chercher le ticket d’entrée. «Nous sommes des enfants de Wally («ay xalé Wally lagnou»), nous n’avons pas lésiné sur les moyens pour passer une belle soirée de 15 aout», explique ce groupe de «génies» venant des Parcelles assainies avec qui nous avons échangé. 

Sud Quotidien
Lundi 17 Août 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :