Programme de relance et d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise : L’Union Européenne annonce un apport de 73 milliards FCFA


Programme de relance et d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise : L’Union Européenne annonce un apport de 73 milliards FCFA
A travers le 11ème Fonds Européen de Développement (FED) et des lignes budgétaires thématiques, l’Union Européenne apportera un concours financier d’un montant de 110 millions d’euros, soit 73 milliards de nos francs. L’annonce a été faite à l’issue d’une rencontre de concertation ce mardi 22 juillet 2014, entre Papa Abdoulaye Seck, le ministre de l’agriculture et de l’équipement rural et les partenaires techniques et financiers du Sénégal.
Mme Dominique Délicour, Chef de la délégation de l’UE au Sénégal, est revenue dans son rapport d’échange sur le Programme  de relance et d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS), définissant les grandes priorités du Sénégal pour les prochaines années.
Le programme décliné en 4 grands axes met l’accent sur l’autosuffisance en riz, le développement des filières arachidières, le développement de l’horticulture (autosuffisance et exportation), le renforcement de la sécurité alimentaire, entre autres..
Après analyse des principaux obstacles, les partenaires ont relevé la nécessité d’investissement à consentir, dont ceux du secteur privé, mais aussi des préalables nécessaires comme la question foncière, des propositions concrètes concernant l’investissement privé, la protection de l’exploitation familiale, la définition de nouvelles politiques semencières, la commercialisation et l’autonomisation des femmes.
Le PRACAS, selon Mme Délicour, représente un document de grande valeur qui est aussi une boussole pour les partenaires techniques, car au-delà de sa mise en cohérence dans le domaine agricole, il se distingue par sa démarche participative et inclusive.
Selon Papa Abdoulaye Seck, notre pays doit pouvoir tirer profit de ses avantages comparatifs pour se nourrir et nourrir le monde. C’est dans ce cadre que le PRACAS constitue un avantage avec la mise en œuvre du PSE et ses objectifs bien définis comme l’autosuffisance en riz, en oignon, en arachide en 2017.
Les appuis du 11ème FED au Sénégal sont programmés pour la période 2014-2020, avec une première phase 2014-2017 d’un montant de 70 milliards de francs CFA
Mercredi 23 Juillet 2014




1.Posté par Doudou NGOM le 23/07/2014 09:32
Un appui considérable pour notre Agriculture.
Nous souhaitons au Dr SECK, réussite dans tous les Programmes entrepris et de continuer sur sa lancée en ne ménageant aucun effort.
Je veux dire entre autres actions, les descentes sur le terrain pour s’enquérir des réels problèmes du secteur, peaufiner une stratégie de communication dynamique afin d'informer en temps et en heure , rendre visible toutes les actions et réalisations du Ministère mais surtout accentuer le dialogue et la concertation qu'il a initiés depuis son arrivée dans ce Département très stratégique .
Le tout dans une transparence et une gestion vertueuse.
THE RIGHT MAN AT THE RIGHT PLACE
Bonne continuation et excellente Réussite.

2.Posté par papa le 23/07/2014 11:59
Oui vous avez raison de le dire, Abdoulaye SECK mérite bien d'être ministre de l'agriculture. Il a de bonnes initiatives pour notre agriculture. Macky a fait le bon choix de le nommer Ministre de l'Agriculture, c'est l'homme à la place qu'il faut. Nous te souhaitons une réussite totale dans cette noble missions que t'as confié le Chef de l'Etat. Que Dieu le tout puissant guide vos pas. Amen

3.Posté par Sénégalais le 23/07/2014 23:03
Ah bon Maty Faye SALL accélère toujours la cadence même sans mimi.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016