Programme " And defar sunu gokh " : La commune de Médina ouvre le bal


Programme " And defar sunu gokh " : La commune de Médina ouvre le bal
Le Ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire à travers, le Programme National de Gestion des Déchets solides(PNGD) et le groupe Sonatel, mettent en œuvre la première phase du programme « And defar sunu gox » du  02 Novembre 2015 au 30 mars 2016.
L’Unité de coordination et de gestion des déchets (UCG) a lancé dimanche à la Médina (Dakar) une opération de salubrité dans le cadre du programme.
« Il est prévu, durant une semaine, des activités de nettoiement et d’installation de poubelles, la plantation d’arbres et l’aménagement d’espaces publics, l’incitation à la pratique du sport. Sont notamment ciblés le Marché Tilène, l’Eglise Saint Laurent de Gibraltar, les établissements scolaires et sanitaires, des rues, le terrain Deggo, la Gueule tapée, l’Avenue Blaise Diagne, Bd centenaire, 6 Jardins publics, 36 Mosquées.
Il y aura aussi l’élagage de 450 arbres et la peinture des trottoirs et des troncs d’arbres, selon les organisateurs. « Il y a quelques mois de cela nous avons établi une coopération entre le ministère de la Gouvernance locale et la Sonatel. Il s’agit de l’initiative And defar sunu gokh. C’est une initiative conjointe pour appuyer les collectivités locales dans la propreté mais aussi, le développement même de manière générale », a expliqué Ibrahima Diagne, Coordinateur de l’UCG.
« On l’a lancé généralement à Kaolack et aujourd’hui nous sommes à la Médina, après on aura d’autres collectivités locales qu’on va appuyer dans ce processus. L’objectif c’est de faire une grande mobilisation sociale pour que toutes les parties prenantes puissent prendre en compte la question de l’insalubrité » a ajouté M. Diagne. 
D’autres localités à Dakar, notamment Yoff, Golf Sud, les villes de Tivaoune, Ziguinchor, Popenguine seront aussi concernés par l’initiative.
« On est dans une phase pilote pour 6 mois et qui concerne 8 collectivités locales. Après cela, c’est un partenariat qui va aller au-delà des 6 mois pour pouvoir couvrir tout le territoire national », toujours selon Ibrahima Diagne.
 
Dimanche 13 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :