Professeur Malick N'diaye : «la République n’est plus couchée, mais est en train de se volatiliser »


Rapporteur de la réunion du cadre de l’opposition contre le référendum, le Professeur Malick Ndiaye a égratigné le Chef de l’Etat  qui avec ce reniement de sa promesse  « a  fédéré l’ensemble des organisations politiques, associatives, civiles, professionnelles qui jusque qu’ici étaient dispersées dans des obédiences ». « Il y a quelque chose d’important c’est que nous sommes de la même famille, nous avons le même objectif, c’est que le meilleur besoin d’un rétablissement de l’autorité morale et de l’éthique sans lesquelles aucune nation ne peut avoir des leaders dont on est fier ».
Tous ces mouvements respectueux, ajoutera t-il, se sont retrouvés avec un dénominateur commun, «  nous ne sommes plus une mosaïque d’organisations qui se télescopent, qui s’entrechoquent, qui se méprisent, mais nous avons réalisé une unité essentielle sur un point c’est que « wax waxeet douffi ammati »,  et nous disons non à Macky Sall qui a abusé de ce peuple, qui a outrepassé la mémoire des martyrs qui sont tombés au champ d’honneur ».
  Ce qui s’est passé est un affront à nos sentiments collectifs, dira aussi le Professeur Malick Ndiaye. « Pourquoi ce revirement qui choque ce que nous avons de plus cher ? Le respect de la parole donnée. Une parole constituante au-dessus de la loi écrite, sous ce rapport là, il y a une mise en accusation évidente de Macky Sall et ceux qui défendent par des gymnastiques, ce qu’on peut appeler une trahison au sens fort du terme qui est comme telle punissable et cela dès le 20 Mars ».
 C’est pourquoi demande-t-il que la raison prévale « parce que ce référendum n’a plus d’objet à partir du moment où on utilise des artifices, la République n’est plus couchée, mais est en train de se volatiliser, ce qui explique notre commune indignité que nous avons exprimée ici ». 
Lundi 22 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :