Procès opposant Manga 2 à Toubabou Dior : La Cour d’appel confirme la décision rendue en première instance


Procès opposant Manga 2 à Toubabou Dior : La Cour d’appel confirme la décision rendue en première instance
Le procès en appel opposant l’ancien Roi des arènes Hyacinthe Ndiaye dit « Manga 2 » à Toubabou Dior, pour diffamation, a été vidé ce matin à la Cour d’appel de Dakar. Le juge de second degré a rendu, en audience publique, son arrêt rejetant l'appel de l’ancien champion de la Médina à l'encontre de la décision de la Chambre correctionnelle de première instance. 
Le magistrat n’a pas donné suite au recours de Toubabou Dior. Par cette décision, le juge a confirmé la décision rendue, en première instance. Le juge d'appel a conclu qu'il n'y avait pas d'erreur dans la décision de la Chambre de première instance et l'a ainsi confirmée en appel. 
Pour rappel, Toubabou Dior a été condamné à une peine pécuniaire de 4 millions de francs Cfa.  Ainsi, l’avocat de Toubabou Dior, Me Ndiaga Sy, qui s’est dit insatisfait, va déposer un pourvoi en cassation contre la condamnation pour diffamation de son client.
L’avocat de Manga 2 avait jugé dérisoire les 4 millions que le juge de première instance lui a alloués, avant de revoir à la hausse ses prétentions. Il réclamait la somme de 150 millions de francs CFA à Toubabou Dior qu’il accuse de l’avoir diffamé. Le lutteur sérère Manga 2 s’est senti diffamé par Toubabou Dior, à la suite d’un entretien accordé à la Sen Tv, par l’ancienne gloire Toubabou Dior. Cet entretien a été repris par le journal spécialisé en lutte Sunu Lamb. L’ancien lutteur de la Médina  a soutenu dans cet interview, que Manga 2 a détourné une subvention de 50 millions offerte en 2010 par l’ancien président Me Abdoulaye Wade à leur association dénommée ‘’Mbëri démb’’.
Devant le juge d’appel, Toubabou Dior s’était dédit, en soutenant n’avoir jamais tenu les propos consignés dans le journal Sunu Lamb. 
Vendredi 19 Juin 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :