Procès Karim : la défense demande le renvoi en attendant le retour de Bibo Bourgi


Procès Karim : la défense demande le renvoi en attendant le retour de Bibo Bourgi

Le procès de Karim Wade a repris, ce lundi 13 octobre, suite à une suspension d’une quinzaine de jours prenant en compte les préparatifs et la célébration de la fête de Tabaski. Dès l’ouverture de l'audience, le juge Henri Grégoire Diop a donné la parole aux avocats de la défense qui ont livré, tour à tour, des arguments pour le renvoi.

D’abord Me Madické Niang : «Ça n’a pas de sens que Bibo Bourgi ne soit pas là et qu’on puisse continuer le procès». Il demande que le procès soit reporté à un mois, le temps accordé à Bibo Bourgi pour lui permettre d’aller se soigner en France. «Nous voulons que le procès puisse reprendre dès le retour de Bibo», a soutenu Me Seydou Diagne. Selon lui, le procès est une affaire globale qui ne peut pas être compartimentée, «pas seulement sur les affaires aéroportuaires…».    

A la suite des deux avocats de la défense, Me Madické Niang et Me Seydou Diagne, qui ont demandé le renvoi du procès, le substitut procureur, Félix Antoine Diome, estime en ce qui le concerne, qu’on peut continuer le procès comme ce fut le cas avant cette dernière suspension, «alors que Bibo Bourgi était là, à Dakar, malade, dispensé de comparution».       

Par la suite, les autres avocats de la défense a abordé dans le même sens que leurs prédécesseurs; Me Amadou Sall, Me Alioune Badara Cissé, Ciré Clédor Ly et Me Demba Ciré Bathily ont insisté sur la demande de renvoi.

Ils considèrent qu’il y a «une carence dans le procès, puisque jusqu’à présent, Bibo Bourgi n’a pas encore été entendu, sauf sur sa maladie».  Suite à une interpellation de Me Ciré Clédor Ly, les avocats de la partie civile n’ont pas jugé opportun d’intervenir sur cette question...


Lundi 13 Octobre 2014




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016