Procédure disciplinaire ouverte par l’Iaaf : Lamine Diack est le cinquième homme

Lamine Diack est le cinquième homme visé par la procédure disciplinaire ouverte par la commission éthique de l’Instance mondiale d’athlétisme (Iaaf) aux lendemains de l’éclatement du scandale présumé de corruption qui touche l’instance.


A la suite de l’inculpation pour corruption passive et blanchiment aggravé de l’ancien patron de l’Iaaf, l’instance avait publié un communiqué pour annoncer l’ouverture d’une procédure disciplinaire contre son fils Papa Massata Diack, Gabriel Dollé (ancien monsieur anti dopage de l’Iaaf inculpé pour corruption passive), Valentin Balakhnichev (ancien trésorier de l’Iaaf) et Alexei Melnikov. L’Iaaf précisait, sans donner de détails, qu’une autre personne était visée par cette procédure administrative. Selon nos informations, il s’agit de...Lamine Diack.
Est-ce à cause de cela qu’il a démissionné de son poste de membre honoraire de l’Iaaf du Comité international olympique (Cio), à la suite de sa «suspension provisoire» ? On peut le penser car en même temps qu’il prenait cette mesure conservatoire, le Cio avait «activé» sa commission éthique pour instruire le «cas» Lamine Diack.
D’ailleurs, les personnes concernées par cette enquête administrative, qui s’ex- posent à de lourdes sanctions, seront interrogées à Londres durant la première quinzaine du mois de décembre.
Le Sénégalais Lamine Diack, ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (Iaaf), a démissionné du Comité international olympique (Cio) dont il était membre honoraire, a annoncé, mercredi 11 novembre, l’organisation.
Vendredi 20 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :