Probable dévaluation du Franc CFA : Amadou Ba rassure et précise qu’il n’y a aucun risque de dévaluation


Au terme du sommet bi-annuel des pays de la zone franc composée de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et la Communauté Économique et Monétaire des Etats de l'Afrique Centrale (CEMAC), le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, se dit plus que sûr et certain qu’il n’y a pas de probabilité sur une éventuelle dévaluation du franc CFA.  

En effet, au cours d’une conférence de presse conjointe tenue avec son homologue français, Michel Sapin de passage à Dakar, Amadou Ba précise qu’il n’y aucune incertitude sur la zone franc.  « Je tiens à rassurer qu’il n’est pas prévu de dévaluation du franc CFA ni à court terme ni à moyen terme », a déclaré le ministre de l’Économie et des Finances qui ne manquera pas de saluer les termes de la coopération monétaire entre la France et les pays de la zone franc.

«La coopération monétaire entre la France et les pays de la zone est fondée sur quatre principes directeurs articulés autour de la fixité du taux qui assure une absence d’inflation,  la centralisation des réserves, la garantie de la compétitivité illimitée et la libre transférabilité de la monnaie entre les pays africains »,a  répondu le ministre des Finances pour expliquer la garantie de la parité entre les États africains déposant 50% de leurs réserves de change au Trésor français.

S’adjoignant aux assurances d’Amadou BA, le ministre français de l’Économie et des Finances, Michel Sapin, dira que le Franc CFA appartient aux pays africains. Et d’ajouter que s’il doit y avoir une évolution du CFA, la France est prête à accompagner, mais ne se substituera jamais  aux pays de la zone CFA.
Lundi 11 Avril 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016