Prise en charge des problèmes de santé et du cadre de vie à Keur N'diaye Lô : Deux établissements majeurs inaugurés


Les doléances longtemps exprimées par les populations du village de Keur Ndiaye Lô dans la commune de Bambilor, commencent à connaître un début de satisfaction avec l’ouverture officielle de la maternité entièrement rénovée grâce à la coopération Sénégalo – Coréenne à travers la mission Koïca et l’ONG Better World.
Du matériel ultra moderne été remis à la municipalité, mais il  faut préciser également que dans l’enceinte de la maternité rénovée,  deux (2) logements ont été aussi construits pour abriter la sage-femme préposée aux visites pré natales et post natales  des  patientes, ainsi qu’un autre  bâtiment destiné à l’infirmier chef de poste. Même si le montant de la part apportée par les partenaires n’a pas été révélé, le maire a quant à lui révélé que « la mairie a contribué à hauteur de 42 millions F Cfa pour la réalisation des travaux ». Ndiagne Diop s’est ensuite félicité du climat social apaisé dans lequel baigne le Sénégal, du fait dit-il « de la volonté du président Macky Sall qui a instauré le dialogue entre l’Etat et les acteurs politiques, les partenaires sociaux élargis aux forces vives de la nation pour préserver la stabilité de notre pays ». Dans la même foulée, le maire de Bambilor a regretté le fait que « dans le passé, jamais un régime n’a eu à réaliser de tels ouvrages au profit des populations de notre localité ». Il a même exprimé devant l’assistance une promesse ferme portant sur la prise en charge du premier bébé qui aura l’honneur et  la chance de naître à la maternité de Keur Ndiaye Lô. En marge de la cérémonie d’inauguration du centre de santé,  le maire de la commune de Bambilor a procédé  à la réception du tout nouveau centre secondaire d’état civil, également une vieille doléance des administrés aujourd’hui réalisée. Pour la gestion du cadre de vie des populations, Ndiagne Diop a remis 15 charrettes aux villages de Kounoune, Bambilor et Keur Daro entre autres localités pour la collecte et l’acheminement des ordures avant de mettre à la disposition des établissements scolaires un lot de 250 tables bancs.
Vendredi 8 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :