Prise d'otage sur les Champs-Elysées après des tirs à La Défense

Le preneur d'otage pourrait être le tireur qui a tiré deux coups de feu devant les tours de la Société générale à la Défense, sans faire de blessé. Un lien avec la fusillade de "Libération" est également évoqué.


Prise d'otage sur les Champs-Elysées après des tirs à La Défense
Simple loi des séries ou tireur en fuite ? Une personne a été retenue en otage sur les Champs-Elysées avant d'être relâchée, rapportent plusieurs témoins sur Twitter lundi 18 novembre. D'après iTélé, le preneur d'otage était armé et muni de grenades.

Un utilisateur de Twitter affirme être l'otage en question : "Alors que j'étais tranquille ds ma voiture ce matin à Nanterre je me suis fais prendre en otage. On se trouve actuellement sur les Champs Élysées "

Selon une source policière, citée par le journaliste de France 2 Hugo Clément, le preneur d'otage pourrait être l'homme qui a tiré plusieurs coups de feu plus tôt devant les tours de la Société générale à La Défense. Notre confrère ajoute que le signalement du preneur d'otage correspond également à celui de l'auteur des coups de feu qui ont fait un blessé grave au siège du quotidien "Libération".

Selon un témoin, un hélicoptère stationne au-dessus de l'avenue des Champs-Elysées.
Voir l'image sur Twitter





En fin de matinée, un homme a ouvert le feu sur la voie publique devant les tours de la Société générale à La Défense. La banque a confirmé l'information sur Twitter : "confirme qu'un homme seul a ouvert le feu sur la voie publique devant les tours SG. Pas de blessé. La police fait son travail d'enquête"

Selon un témoin qui s'exprime sur Twitter, deux coups de feu auraient été tirés par un homme seul avec un fusil.

"nous venons de vivre 2 coups de feu a la Société Générale a la défense (un homme seul avec un fusil) Pas de blessés ici". Libération info



Selon ce témoin, qui était "en train de fumer une cigarette quand le type est arrivé", le tireur est "reparti tranquillement". Il décrit le tireur ainsi :

Fran75 Bonjour, le tireur avait-il les cheveux ras, la quarantaine et un long manteau vert ?

La Souz il portait une casquette (style de grand père), mais la quarantaine oui et manteau vert kaki oui!



Signalement qui n'est pas sans rappeler celui du tireur de "Libération". Plus tôt encore, un homme avait en effet fait irruption armé d'un fusil à pompe dans le hall de Libération, à Paris, et ouvert le feu, blessant grièvement un assistant photographe du quotidien avant de prendre la fuite. Selon le journaliste à Europe 1, Patrice Thomas, le tireur serait recherché par hélicoptère :
Voir l'image sur Twitter
Lundi 18 Novembre 2013
Dakaractu




Dans la même rubrique :