Prière de l’Aïd El Kébir : Désordre et anarchie à Massalikoul Djinane


Prière de l’Aïd El Kébir : Désordre et anarchie à Massalikoul Djinane
Une fois encore, ils sont venus de tout Dakar, faire le déplacement de Massalikoul Djinane, où des fidèles de la communauté mouride ont sacrifié, samedi, à la traditionnelle prière de l’Aïd El Kébir. C'est la mosquée, la deuxième plus grande de la capitale, qui sert de repère aux mourides de Dakar. Mais, l'arrivée dans ce lieu saint est toujours un cauchemar. A l’entrée, des fidèles tentent de répondre aux ordres de policiers dépassés. Ceux qui ont osé venir sans carte d'invitation doivent se débrouiller. On tourne autour dans l'espoir de trouver ou retrouver un emplacement, pour étaler sa nappe de prière. Le désordre est tel que l'on pourrait croire que les responsables sont dépassés ou incapables. 

Les responsables dépassés ou incapables 
C’est vers 09 heures 35 minutes que Serigne Moustapha Abdou Kha­dre Mbacké a entamé la prière de l’Aïd El Kébi. L’emplacement de la future mosquée a encore servi de cadre,  à la communauté mouride de Dakar pour la prière de l’Aïd-el-kébir, sous les tentes.  Le décor ainsi planté a permis aux dizaines de fidèles de sacrifier à la traditionnelle prière de la Tabaski. L'ancien Chef de l'Etat, Me Abdoulaye Wade, le Premier ministre Mouhamad Boun Abdalah Dionne et des membres du gouvernement de Macky Sall en première ligne. 
A la fin de la prière, au cours de laquelle l’Imam Serigne Moustapha Abdoul Khadre s'est trompé, tous se pressent pour le saluer. C’est dans le désordre que l’imam a prononcé un sermon en arabe,  puis en wolof. Les bousculades ne se sont pas arrêtées, même lorsque l'imam s’est levé, pour prononcer un prêche succinct rappelant le rejet du mauvais comportement.

Assane Diouf, le perturbateur
L’esplanade de la future mosquée a connu des scènes de désordre et d’anarchie à l’heure de la prière de l'Aïd El Kébir. Serigne Moustapha Abdoul Khadre, l'imam en place, a été même par moment perturbé. Même après le sermon, le désordre a régné, avec des bousculades qui ont atteint un stade, qui a laissé un sentiment de désagrément chez les quelques dizaines de fidèles.
Dans une vidéo prise à Massalikoul Djinane et largement relayée sur les réseaux sociaux, on peut entendre des personnes proférer des menaces à l’endroit de Assane Diouf. Des fidèles ont dénoncé les agissements prémédités de cet homme qui a ‘’manqué de respect et de considérations‘’ dus à la mosquée lors de la prière de Tabaski. Des individus, debout, se sont mis à crier en face de l'insulteur, en le traitant des pires qualificatifs. C’était un désordre énorme à Massalikoul Djinane...
 
Lundi 4 Septembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :