Présidentielle au Gabon : La communauté internationale demande la transparence

Quelques heures après l'annonce des résultats officiels de la présidentielle gabonaise par la voix du ministre de l'Intérieur, les réactions internationales se multiplient. Cette élection gabonaise est scrutée de l'étranger. Et tous demandent la publication bureau de vote par bureau de vote.


Pour la France, il en va de la crédibilité du scrutin et de la réputation du Gabon sur la scène internationale. Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault assure que par souci de transparence, il est nécessaire de publier tous les procès-verbaux.

Pour les Etats-Unis, cette publication détaillée permettra aux Gabonais de ne pas contester ces résultats et d'être certains de leur exactitude.

Ces demandes avaient été précédées par la mission d'observation de l'Union européenne, avant même l'annonce de ces résultats officiels. « Mais ce n'est pas la tradition dans le pays », explique le président de la Cenap, la commission électorale. Selon lui, la publication bureau de vote par bureau de vote est irréalisable.

Bruxelles avait déjà affirmé ce lundi que le processus électoral manquait de transparence. Elle précise mercredi soir que ces 60 observateurs n'ont pas pu assister à la séance finale des travaux de la Commission électorale.
Mercredi 31 Août 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :