Présidentielle 2012: La Cena juge illégale la manifestation du M23


Présidentielle 2012: La Cena juge illégale la manifestation du M23
La Commission électorale nationale autonome (Cena) juge illégale la manifestions du Mouvement des forces vives du 23 juin tenue ce mercredi contre la candidature de Me Abdoulaye Wade à un troisième mandat. Selon le porte-parole de la Cena, Issa Sall; «en période électorale comme c’est le cas, l’article L61 précise qu’en dérogation à la disposition des articles 10 à 16 de loi n° 78-02 du 28 janvier 1978 relative aux réunions et aux articles 96 et 100 du code pénal, les réunions électorales se tiennent librement sur l’ensemble du territoire national». Poursuivant, il déclare que la Cena a été saisie d’une lettre en date du 14 février par le président de la Raddho Alioune Tine, coordonateur du M23 et de Amath Dansokho, de l’interdiction par le ministère de l’Intérieur de leur manifestion à la Place de l’Indépendance. Tranchant le débat, il déclare qu’ « ils n’ont pas le droit d’organiser une manifestation électorale et de demander à la  Cena de régler un problème dans ce sens du fait qu’ils ne sont pas candidats ». Sur un autre sujet, la Cena, selon Issa Sall, a été informée d’une lettre en date du 13 janvier de Serigne Mbaye Thiam, directeur de campagne de la coalition Benno ak Tanor», de l’interdiction par le préfet de Dakar de la marche du candidat Cheikh Abiboulah Bamba Dieye, membre du M23. Et dans sa missive, M Thiam rappelle la violation de la loi électorale en son article L61. Pour lssa Sall, la Cena ne peut pas trancher du fait qu’elle a été saisie sur des dates qui sont déjà passées (11 et 12 janvier). Ainsi, pour éviter de pareilles situations, il a demandé à tous les candidats de faire ampliation de leur manifestation à l’autorité préfectorale et à la Cena à temps. Lamine DIEDHIOU (APPEL)
Mercredi 15 Février 2012
Lamine DIEDHIOU (APPEL)




1.Posté par dada le 16/02/2012 08:14
Ce rendu n'est pas fidèle aux déclarations de la CENA qui déclare que la manifestation est légale. Soyez plus vigilant et professionnel svp !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par Nicolas le 16/02/2012 08:48
Compte rendu non fidèle, c'est sur. Autre certitude, CYS et dakaractu sont resté fidèle à leur mission peindre Wade en agneau et vilipendé les défenseurs de la démocratie et l'opposition à Wade.

3.Posté par ellememe le 16/02/2012 11:34
franchement yerim, tu me fais rire. Juger en vous meme!

Interdiction de la marche du M23 : La Cena recadre Ousmane Ngom

Certains candidats à la présidentielle comme Ousmane Tanor Dieng et Cheikh Bamba Dièye avaient saisi la Commission électorale autonome (Cena), pour protester et solliciter un arbitrage après l’arrêté du ministre de l’Intérieur interdisant la manifestation du M23. L’Organe chargé de la supervision des élections a ainsi pris ses responsabilités en condamnant l’acte du ministre de l’Intérieur dans une correspondance qu’il lui a fait parvenir. ‘En période de campagne électorale comme c’est le cas, l’article L61 précise qu’en ‘dérogation aux dispositions des articles 10 à 16 de la loi N° 78-02 du 28 janvier 1978 relative aux réunions et aux articles 96 et 100 du Code pénal, les réunions électorales qui se font pendant la campagne officielle électorale se tiennent librement sur l’ensemble du territoire national. Déclaration écrite en sera faite au moins vingt-quatre (24) heures à l’avance à l’autorité compétente qui en prend acte et informe le déclarant’’, rappelle la Cena dans sa lettre au ministre de l’Intérieur.

‘Au demeurant, l’article 14-1 qui dispose que ‘l’autorité administrative responsable de l’ordre public peut interdire toute réunion publique s’il existe une menace réelle de troubles à l’ordre public telle que la surexcitation des esprits par la suite d’événements politiques ou sociaux récents, la prévision de manifestations simultanées organisées par des groupements opposés, et si elle ne dispose pas des forces de sécurité nécessaires pour s’y opposer’ ne s’applique pas en vertu de l’article L61 du Code électoral’, rectifie la Cena qui désavoue ainsi le ministre de l’Intérieur. ‘Si les faits dénoncés s’avéraient, tels que ceux-ci résultent de la lettre jointe, la Cena voudrait rappeler que l’autorité administrative ne saurait interdire, par arrêté, une manifestation électorale respectant dans les formes la loi électorale, et il convient en conséquence d’appeler les autorités préfectorales à veiller à une juste application des dispositions du Code électoral en ce qui concerne la tenue des manifestations électorales organisées par tous les candidats’, indique l’organe de contrôle et de supervision des élections. Non sans rappeler que l’article L5 du code électoral nouveau stipule que la Cena est chargée de faire ‘respecter la loi électorale de manière à assurer la régularité, la transparence, la sincérité des scrutins en garantissant aux électeurs, ainsi qu’aux candidats en présence, le libre exercice de leurs droits’.


[Walfadjri]





Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016