Présidence commission UEMOA : la preuve que l’Etat Sénégalais était bien au courant de l’accord entre Wade et les Nigériens

A la suite du « remplacement » de Hadjibou Soumaré a la tête de la Commission de l’UEMOA, toute la classe politique s’est émue et a pointé du doigt l’ancien President Abdoulaye Wade comme fautif de la perte par le Sénégal de ce poste. Mais dans cet article datant de 2011 et publié par Jeune Afrique, il ressort qu’il était bien établi que le Sénégalais Hadjibou Soumaré devait briguer ce poste pour un mandat de quatre ans et laisser la place au Nigérien Mamane Badamassi Annou. L’ex Premier ministre devait même s’engager par écrit.


Hadjibou Soumaré promu à la tête de l’UEMOA
01 décembre 2011 à 10h55 (Jeune Afrique)

L’ex-Premier ministre sénégalais Hadjibou Soumaré est le nouveau président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine. Une nomination qui ne fait pas que des heureux.
 
C’est officiel depuis le 16 novembre : presque huit ans après avoir laissé le poste au Malien Soumaïla Cissé, le Sénégal retrouve la présidence de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Si Hadjibou Soumaré a longtemps hésité avant d’accepter de briguer le poste – à la place du commissaire sénégalais El Hadj Abdou Sakho –, l’ancien Premier ministre (de 2007 à 2009) a finalement remporté la bataille face au Nigérien Mamane Badamassi Annou. Ce dernier n’est cependant pas inquiet, car le temps travaille pour lui. Faute d’accord entre les huit chefs d’État lors des deux dernières réunions de l’organisation régionale, à Bamako en janvier et à Lomé en mai, le consensus a en effet pris la forme d’un contrat entre les deux hommes. Hadjibou Soumaré doit s’engager, par écrit, à ne faire qu’un seul mandat de quatre ans et à laisser ainsi la place au Nigérien.
 
Rude bataille
 
La bataille fut rude et l’issue incertaine. Chacun des deux camps était sûr de son poulain. « Le Sénégal n’a aucune chance », pouvait-on entendre début octobre de la bouche d’un diplomate nigérien. Depuis son palais de Lomé, le président togolais, Faure Gnassingbé – qui exerce actuellement la présidence de l’UEMOA –, a tranché. Hadjibou Soumaré entrera en fonction le 5 décembre à Ouagadougou. Le temps pressait. Depuis janvier et la fin théorique du mandat de Soumaïla Cissé, candidat à la magistrature suprême au Mali qui a dû prolonger son séjour, l’organisation naviguait à vue.
01 décembre 2011 à 10h55 (Jeune Afrique)
Lundi 11 Janvier 2016
Dakar actu




1.Posté par Mr Coup d Etat le 12/01/2016 05:51
Le Senegal est vraiment un beau pays ou même ce monsieur ose parler de démocratie et de manipulation de la justice puisqu il a oublié son fameux discours de minuit accusant de très jeunes élèves et étudiant de planifier un coup d état. C est de pareils individus qui sont de plus en plus nombreux au Sénégal qui sont à l origine de tous les maux de ce beau pays.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016