Présentation du Rapport de Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE) 2015


Sonatel, un engagement citoyen pour un développement durable

Sonatel rend public, ce mercredi 27 avril, l’édition 2015 de son rapport annuel de Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE). Le document recense toutes les réalisations de l’entreprise en termes d’engagement citoyen pour l’année 2015, en vue de les partager avec ses parties prenantes.

La publication périodique de ce rapport se fait depuis plus d’une décennie maintenant avec plusieurs éditions rendues public.

La particularité de cette nouvelle édition du rapport RSE est qu’elle n’est pas éditée sous un format papier mais en version numérique téléchargeable sur le site www.sonatel.com. Un acte qui traduit bien la volonté de Sonatel de participer à la protection de notre planète en limitant sa consommation de papier.

La politique RSE de Sonatel

Conscient des enjeux du développement durable, pilier indispensable de l’émergence, le groupe Sonatel s’est lancé depuis 14 ans dans une démarche active et volontariste par l’intégration de la Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE) dans les cinq piliers de sa stratégie, au même titre que la satisfaction des clients, l’excellence opérationnelle, la croissance rentable et le développement du capital humain.
La politique RSE de Sonatel est déclinée en 4 axes :

- Le bien – être communautaire
- La croissance et le développement économique
- La préservation de l’environnement
- La bonne gouvernance.
 
2015, une année riche en actions citoyennes

De nombreuses réalisations illustrent cet engagement citoyen du groupe Sonatel à travers ces 4 axes.

Le bien-être communautaire
L’engagement communautaire de Sonatel s’est traduit par la création il y a maintenant 14 ans d’une fondation d’entreprise : la Fondation Sonatel. Celle – ci mène des actions de mécénat en faveur des populations démunies dans les domaines de la Santé, de l’Education et de la Culture pour un mieux – être durable et une culture de l’Excellence.

La Fondation d’Entreprise Sonatel, vitrine de la politique RSE de Sonatel à travers ses activités de mécénat, a réalisé des actions majeures en 2015 avec notamment l’organisation des consultations médicales gratuites au profit de 1 898 personnes âgées en collaboration avec les Districts Sanitaires de Thiès, Saint-Louis et Mékhé.

La santé étant un de ses axes prioritaires d’intervention la Fondation Sonatel a également mobilisé des bourses d’Excellence de spécialisation médicale d’un montant de 256 millions FCFA au profit de médecins sénégalais, en réponse à une préoccupation majeure du ministère de la santé et de l’action sociale : contribuer à l’augmentation du nombre de spécialistes et à leur meilleure répartition sur le territoire national.
En dehors de ces grands projets, la Fondation Sonatel œuvre quotidiennement pour le bien – être des populations à travers le relèvement du plateau médical sénégalais : des bus pour les centres d’enfants handicapés, des ambulances médicalisées pour les régions les plus reculées, des équipements de pointe dont une IRM à l’hôpital de Fann et un scanner numérique à l’hôpital de Ziguinchor.
Dans le domaine de l’éducation, l’accès et le maintien des filles à l’école, l’excellence dans les résultats scolaires, le soutien à l’enfance illettrée ou analphabète, le soutien à l’enfance défavorisée et à la petite enfance constituent les priorités de cette fondation d’entreprise.
Ainsi, le groupe Sonatel a signé avec le Ministère de l’Education Nationale un Accord Cadre de partenariat et une Convention Internet scolaire gratuit pour favoriser l’introduction des TIC dans le monde scolaire. Un budget de 10 milliards de francs CFA à l’horizon 2018 a été mis en place par Sonatel pour ce projet.

L’accord cadre de partenariat comporte trois grands axes d’intervention :

- l’amélioration de la qualité de la pédagogie par les TIC ;
- l’amélioration de la gouvernance du secteur de l’Education par les TIC ;
- l’amélioration de l’environnement de la vie scolaire.

Le mieux – être durable étant l’un de ses objectifs majeurs, la Fondation Sonatel, en partenariat avec la Fondation du groupe Orange, a lancé en 2015 le projet Village. D’un budget global de 273 millions de francs CFA, ce projet a permis de doter les populations rurales de Thicatt Wolof (région de Kaffrine) d’une école de 06 classes, d’un poste de santé comprenant un logement pour le personnel médical et un point d’eau. Ces infrastructures inaugurées en juillet 2015 ont pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et au désenclavement de milliers d’habitants, leviers de développement.

Dans le domaine de la culture, la Fondation Sonatel participe à la promotion et au rayonnement culturel du Sénégal en soutenant les actions relatives à la musique vocale et aux festivals culturels, à la préservation du patrimoine et de la mémoire, à la formation aux métiers de la culture et à la promotion des jeunes talents.

La croissance et le développement économique

La croissance et le développement économique se matérialisent par le soutien à l’essor du secteur. Il s’agit en effet de soutenir l’émergence d’un écosystème créatif et prospère qui donne aux acteurs de l’économie, des porteurs du numérique aux entrepreneurs sociaux, la possibilité d’imaginer des moyens de créer et de prospérer.
Dans sa mission de participer à l’émergence du numérique au Sénégal, le groupe Sonatel œuvre quotidiennement pour la promotion de PME évoluant dans le domaine des Tic.
Ainsi, Sonatel a participé, dès le départ, à la création du CTIC Dakar, 1er incubateur TIC du Sénégal et d’Afrique Francophone, et y a investi 250 millions de francs CFA depuis son lancement en avril 2011.
Depuis lors, elle accompagne le CTIC dans sa mission de faire émerger du Sénégal des PME Tic d’envergure internationale et de contribuer à la construction du meilleur écosystème numérique d’Afrique de l’Ouest.
Un soutien aux incubateurs qui va se poursuivre et se renforcer.

Le groupe a aussi organisé ou aidé à déployer des challenges de type Hackaton, Code Camp ou Orange API SMS, etc. dont l’objectif principal est l’accompagnement financier et technique de porteurs de projets numériques pour leur donner l’opportunité de créer de la valeur pour l’écosystème et pour eux – mêmes, afin de pérenniser leurs entreprises.

S’agissant de la promotion de l’emploi des jeunes, un budget de 100 millions FCFA par an est mis à la disposition de l’ANPEJ (Agence Nationale de la Promotion de l’Emploi des Jeunes) visant à mettre à sa disposition des postes de stage d’adaptation et d’apprentissage et à connecter gratuitement les pôles emploi destinés aux jeunes.
Par ailleurs, dans le cadre de son engagement dans l’équité Homme-Femme, les hommes membres du Comité de Direction ont adopté la démarche HeForShe initiée par l’ONU Femmes. De même, Sonatel a réalisé le premier dialogue dédié aux femmes, dont l’objectif était de mieux comprendre les enjeux socio-économiques auxquels sont confrontés les femmes et d’identifier les solutions télécoms qui répondent le mieux aux besoins exprimés. Des offres spécifiques ont été mises en place à l’issue de ce dialogue sur la base des enjeux prioritaires en découlant.

La 1ère édition du Prix de l’Entrepreneuriat Numérique Féminin (PENF), lancée en septembre 2015, en est une autre illustration. Ce concours a pour objectif de récompenser les trois meilleures startups (entreprises) sénégalaises dirigées par des femmes et évoluant dans le domaine des Tic ou utilisant les Tic comme outil principal dans leur activité. Les trois premières lauréates ont été fêtées et récompensées en novembre 2015.

En 2015, après un dialogue M Agri initié avec les acteurs de l’écosystème agricole, Sonatel a aussi choisi d’apporter sa contribution au développement d’un des piliers de l’économie nationale : l’agriculture, axe majeur du Plan Sénégal Émergent.
C’est en réponse à cette orientation que Sonatel soutient l’initiative d’une startup locale, lauréate de POESA (Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique) édition 2014 et l’API Challenge, pour le déploiement d’une offre mobile Agri.
mLouma est une application mobile accessible au #112# permettant non seulement de disposer des prix des denrées et des produits sur les différents marchés (loumas) du Sénégal, mais aussi de mettre en relation facilement et de manière sécurisée, producteurs et acheteurs.

La préservation de l’environnement

L’action de Sonatel dans le domaine de la préservation de l’environnement se traduit par la mise en place d’un système de management Qualité, Sécurité et Environnement. Cette démarche vise à l’identification, au contrôle et à l’amélioration des impacts environnementaux de ses activités.

Sonatel accompagne également de nombreuses initiatives publiques et privées, en faveur de la préservation de l’environnement et de l’assainissement du cadre de vie des populations. C’est par exemple le cas du partenariat avec le ministère de l’environnement pour la mesure de la qualité de l’air, le projet de nettoiement et de reboisement des communes « and déffar sunu gox » en partenariat avec les mairies et le Ministère de la Gouvernance Locale et de l’Aménagement du Territoire, la campagne de collecte de DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques) ou encore les campagnes de sensibilisation interne telles que les « gestes verts » et les « e-cleaning days ».

La Bonne Gouvernance

L’engagement citoyen de Sonatel, à travers sa politique RSE, est également fondé sur des principes moraux avec la mise en place d’un comité RSE, Ethique & Compliance : un socle de valeurs fondatrices guide les principes d’action de l’entreprise dans ses rapports avec l’ensemble de ses parties prenantes, mais aussi dans ses process et ses offres de produits et services.
Sonatel se réfère aussi au Code de bonne conduite des Entreprises du Secteur Privé du Sénégal élaboré par la Coalition du Secteur Privé contre la Corruption (CSPC), dont il est membre, mis en place par le gouvernement du Sénégal en relation avec la Banque Mondiale.
Une charte de déontologie adoptée par toute l’entreprise rappelle les valeurs, les principes de conduite et de comportements individuels attendus de chaque salarié de de l’entreprise.

Une politique RSE dynamique

Pour faire vivre le cercle vertueux de sa politique RSE, Sonatel a adopté une démarche de dialogue permanent avec ses parties prenantes par des rencontres périodiques d’échanges avec les institutions (Députés, Conseillers économiques, etc.), les ministères, les collectivités locales, les associations de consommateurs, la presse , les acteurs du secteur privé à travers les organisations patronales, etc.

Pour illustrer le rapport RSE 2015, Sonatel a choisi la danse, expression corporelle artistique que le Président Léopold Sédar Senghor considérait comme le meilleur mode de connaissance.
Sonatel profite également de cette cérémonie de présentation du rapport 2015 de sa Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE), pour procéder à la signature de conventions de partenariats avec l’ADEPME, le CTIC Dakar et l’USAID. Ces partenariats ont l’ambition de contribuer au développement de domaines tels que l’agriculture, l’éducation et l’entrepreneuriat numérique.

Le groupe Sonatel, conscient de son rôle de créateur de valeur partagée, va contribuer au Plan Sénégal Emergent (PSE) pour participer à l’émergence numérique du Sénégal.
Jeudi 28 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :