Près de deux milliards mobilisés pour la gestion des inondations


Le gouvernement du Sénégal a mobilisé pour cet hivernage, près de deux milliards FCFA pour parer au risque d’inondations, a déclaré le ministre délégué auprès du ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie en charge de la Restructuration et de la Requalification des banlieues, Pape Gorgui Ndong.

’’Le montant de la matrice d’actions prioritaires cette année, c’est près de deux milliards de FCFA qui devront être aujourd’hui mobilisés et investis au cours de cet hivernage pour permettre à toutes ces populations de ne plus vivre comme on vivait auparavant, le phénomène des inondations et les risques d’inondations’’, a-t-il dit.

M. Ndong s’exprimait ainsi à la sortie d’un Conseil interministériel présidé par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne pour statuer sur la problématique des inondations avec tous les structures et acteurs engagés dans la gestion des risques d’inondation.

La réunion s’est penchée sur l’évaluation de la matrice d’actions prioritaires 2016, le partage de la mise en œuvre des différents projets qui sont en train d’être mis en œuvre dans le cadre de la gestion des risques d’inondation, mais aussi et surtout, l’examen et l’adoption de la matrice d’actions prioritaires 2017.

Ce qui a été noté, a révélé le ministre, ‘’c’est qu’il y a énormément d’ouvrages et énormément de projets qui sont en train d’être mis en œuvre dans le cadre du programme décennal de gestion des inondations qui sont en cours’’.

‘’Mais, faudrait-il quand même que des mesures transitoires soient prises pour parer à toute éventualité d’inondation pour ces populations’’, a-t-il suggéré.

Ces mesures transitoires vont concerner principalement les régions de Matam dont la digue cause énormément de difficultés aux populations et la région de Kaffrine qui, située dans une cuvette, est frappée chaque année par des inondations énormes.

Il va s’agir, entre autres, de la ‘’mise en place des bassins de rétention, des exutoires, et des tranchées permettant aux
populations d’atténuer le phénomène des inondations en attendant que des mesures structurantes soient mises en place pour lutter définitivement contre ces inondations’’, a-t-il indiqué.

Dans cette même perspective, des mesures idoines sont prises afin de sécuriser les écoles et les centres de vote pour les besoins des législatives du 30 juillet.

’’L’hivernage va coïncider avec les élections législatives, les écoles et lieux de vote feront l’objet d’une attention particulière afin de
permettre à tous les citoyens de s’acquitter en toute tranquillité de leurs droits civique et citoyen’’, a-t-il rassuré.
Jeudi 22 Juin 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :