Près de 300 millions de F Cfa pompés sur le réseau «Joni Joni» : Un pillage opéré depuis...La Poste

Selon les informations de Libération, 286 millions de F Cfa ont été pompés sur le réseau «Joni Joni» via le compte d’un agent de La Poste de Thiès. La Section de Recherches de Dakar a arrêté huit personnes dans cette affaire qui révèle plusieurs défaillances au niveau de cette structure publique.


Bougane Guèye Dany, le patron de «Joni Joni» doit être très remonté contre les responsables de la Poste. Alors que ledit réseau est réputé «impénétrable», 286 millions de F Cfa y ont été volés via La Poste. Ce, à coup d’envois frauduleux qui ont été effectués entre le 3 et le 11 septembre dernier.
Des sources judiciaires de Libération renseignent que ce sont les responsables de «Joni Joni» qui ont découvert le pot aux roses avant de saisir la Section Recherches de Dakar. Les gendarmes ont rapidement établi que tous les retraits et envois en cause étaient effectués partir du compte d’un agent de La Poste de Thiès, A. Sarr.
Les gendarmes cueillent ce dernier et l’acheminent à Dakar pour interrogatoire. Il jure ne pas être au courant des transactions mis en cause. Pour lui, il ne fait aucun doute que son compte a été piraté. D’autant que, indique t-il, aux heures durant lesquelles les transactions ont été faites, il n’était pas à son bureau.
Comment se fait t-il que La Poste n’a rien vu malgré les montants en jeu et, surtout, les heures tardives durant lesquelles certaines transactions ont eu lieu ?
Quoiqu’il en soit, A. Sarr sera relâché. En pistant les bénéficiaires des envois, les enquêteurs de la Section Recherches ont mis la main sur huit personnes. Il s’agit de Sierra Léonais, de Nigérians et d'une malienne. Toutes ces personnes étaient détentrices de fausses cartes d'identités sénégalaises avec lesquelles elles faisaient leurs envois et retraits frauduleux après avoir piraté le compte de A.S. Disposant ainsi de tous ses paramètres (comptes et login), elles pouvaient se permettre des transactions sur le réseau «Joni Joni».
Sans que cela n’éveille des soupçons au niveau de La Poste. Dans tous les cas, cette affaire a fini de révéler un manque de vigilance totale de La Poste. Puisque son réseau de transfert d’argent, Post One, a été pompé à partir du compte du même agent de Thiès.
Pis, lorsque «Joni Joni» a signalé l’anomalie, La Poste avait désactivé le réseau avant de... le réactiver.
Un responsable de La Poste, B.Diallo, qui a reconnu cet acte inédit lors d’une réunion avec les responsables de «Joni Joni», a affirmé avoir agi en toute bonne foi.
Selon nos informations, «Joni Joni» a écrit une lettre au Directeur général de La Poste, Ciré Dia, pour lui demander le remboursement dans les meilleurs délais des sommes soustraites à partir du compte de son agent. Ce, non sans lui signaler que ses services devaient faire preuve «d’un minimum de vigilance». En guise de mesure conservatoire, «Joni Joni» a d’ailleurs «débranché» son réseau de La Poste. Cette affaire pose encore le problème de la recrudescence de la cybercriminalité financière au Sénégal. Il y a de cela quelques jours, c’est le réseau «Orange Money» qui a été la cible de malfrats qui étaient aidés par deux gérants de boutique Orange. 
Mardi 29 Septembre 2015




1.Posté par der le 29/09/2015 16:44
que serine mbaye thiam et malheureux arrête de nous parler de dictée c est révolue depuis 2010



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016