Préjudice : Le franc symbolique réclamé à Kémi Séba par la BCEAO


Le préjudice causé à la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), à travers l'acte commis par Kémi Séba, a été évalué par les avocats de la partie civile au franc symbolique, à titre de dommages et intérêts.

C’est Me Mbaye Sall  qui en a fait l'appréciation au cours de sa plaidoirie. Aux yeux de l'avocat, il y a suffisamment d’éléments à charge contre Kémi Séba. C’est pourquoi il a plaidé la détention de l’activiste du fait du tort causé à la Banque centrale. Ensuite, il a taclé l'activiste, qui a osé brûler publiquement un billet de banque (5000 FCFA) ayant cours légal.

"C'est un acte d'indicipline, d'impolitesse. Le comportement est répréhensible. C'est même un trouble à l'ordre public", a encore fait remarquer Me Mbaye Sall. L'avocat de la partie civile a parlé pour finir de "mauvaise foi caractérisée" de Kémi Séba. 
Mardi 29 Août 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :