Pr Ibrahima Thioub : Lat Dior Diop n'est pas sénégalais!


Pr Ibrahima Thioub : Lat Dior Diop n'est pas sénégalais!



Lat Dior Diop Ngoné Latyr Fall, le roi du Cayor " Héros national du Sénégal, n'est pas Sénégalais" dixit Ibrahima Thioub, historien, recteur de l'Université de Dakar, hier, à IHEID. L'historien poursuit : "Lat Dior n'aurait pas aimé qu'on lui dise qu'il est Sénégalais". Lat Dior est un Ajjor Ajjor ! Ceey Ibrahima Thioub, il faut juste être un universitaire pour venir nous bousculer ainsi. Lol. En effet, pour votre gouverne, quand Lat Dior meurt le Sénégal n'était pas encore le Sénégal. 
Il ne viendrait à l'esprit d'aucun Sénégalais cultivé ou non cultivé d'exclure Lat, le petit fils de Sakhéwar de notre natte nationale ! 
La conférence à la chaire Oltramare était à la hauteur de ce que l'on peut attendre d'un Professeur d'université !
Photo: www.ContinentPremier.Com. Le Pr salué à la fin de la conférence ici en pleines discussions avec Mouhamed Sall, président des Sénégalais de Genève qui semble dire Pr vous avez placé la barre très haute ! (Gorgui Wade Ndoye Bis)
Jeudi 22 Septembre 2016
Dakaractu




1.Posté par AmAdou BakHaw DIAW le 22/09/2016 16:33
LE PROFESSEUR THIOUB A PARFAITEMENT RAISON LE SENEGAL EST UNE CREATION COLONIALE POUR PREUVE CETTE LETTRE DE LA LINGUERE NDATE YALLA AU GOUVERNEUR DU SENEGAL
Correspondance des chefs du Waalo

Lettre n °95 parvenue au gouverneur de Saint -Louis le 27 février 1851

Brack ,Ndatté , Maarosso*, Beukneg Ndiourbel* au Gouverneur Salut,

Cette lettre a pour but de vous prier de dire à l’Alkaty * la somme que le Wallo reste vous devoir ; quand à nous nous prétendons que nous avons payé toute notre dette avec les coutumes* de l’escale* et celles de Saint-Louis. Chaque fois que nous le demandons,on nous dit que c’est n’est pas encore fini, aujourd’hui nous n’écouterons pas d’autres paroles que la votre. En outre les dettes particulières des gens de Saint- Louis au Wallo ne doivent pas être payées sur la coutume parce que nous ne pouvons pas payer pour les autres les dettes que nous n’avons pas contractées.

Celui qui connaît son débiteur doit s’adresser à lui directement. Nous vous prévenons aussi que nous n’avons vendu l’île de Sorr à personne et que nous n’avons pas l’intention de la vendre ; on aurait dit que les gens du Sénégal* y ont établi des lougans* sans nous demander et sans notre consentement nous vous demandons des explications à cet égard.

2.Posté par massamba le 22/09/2016 17:03
il a raison. c est un ajor ajor........faut etre bete pour ne as le comprendre

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :