Pourvoi en cassation du maire de Dakar : La Cour suprême renvoie l’affaire au 20 Juillet


Pourvoi en cassation du maire de Dakar : La Cour suprême renvoie l’affaire au 20 Juillet
La Cour suprême  de Dakar devait se prononcer aujourd’hui sur le pourvoi en cassation du maire de Dakar. Après concertation, les juges ont décidé de rabattre et de renvoyer l’affaire au 20 juillet, afin que toutes les personnes puissent faire une observation. La requête des avocats du maire de Dakar visait à faire obtenir une liberté provisoire à Khalifa Sall, et même mieux, une main levée puisqu’elle vise aussi une annulation de la procédure.
Avocat de l’état, Me Baboucar Cissé estime que c’est une bonne décision de la part des juges, les droits de la défense se rapportant au demandeur pour la loi, mais aussi à la partie civile qui est l’Etat du Sénégal.
« Nous saluons cette décision. Espérons que les avocats de Khalifa Sall et autres assisteront à la date prochaine pour faire leur observation orale. La cour n’a pas donné raison à la défense qui a quitté la salle. Ils ont boycotté car ils estiment qu’il n’y avait pas lieu que cette affaire soit retenue, puisqu’elle n’était pas en état. La cour avait une position qui consistait à dire que l’affaire est en état d’être jugée dès l’instant où le dossier était déposé. Ils se sont retirés, c’est leur droit le plus absolu. Mais la cour a estimé pour mettre tout le monde dans les mêmes conditions, à défendre la demande, il a renvoyé la décision au 20 juillet prochain. Ils ont déposé trois requêtes et le juge va rendre une seule décision » a-t-il dit.
Avocat du maire de Dakar, Me Ciré Clédor Ly a expliqué qu’ils ont quitté la salle puisque n’ayant pas la conviction d’y avoir leur place.
 «La Cour suprême était décidée à retenir cette affaire même en violant sa propre loi organique. Donc nous avons toujours dit que l’Etat a un problème avec Khalifa Sall. Nous avons compris dès le départ, qu'il y’a un coup fourré », a-t-il martelé.
 
Vendredi 7 Juillet 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :