Poursuivi pour injures - L’ancien ministre Bécaye Diop attrait devant le tribunal correctionnel

Bécaye Diop a été attrait hier devant le Tribunal correctionnel de Dakar. L’ancien ministre des Forces armées sous Wade est poursuivi pour injures par son ancien chauffeur, Mame Hamady Bâ, qui lui réclame 80 millions Fcfa.


Poursuivi pour injures - L’ancien ministre Bécaye Diop attrait devant le tribunal correctionnel
L’ancien ministre des Forces armées, Bécaye Diop, a été jugé hier par défaut par le Tribunal correctionnel de Dakar. A l’origine de ces déboires, une action en justice intentée par son ancien chauffeur : Mame Hamady Bâ, suite à une rocambolesque histoire de mariage qui a abouti à des injures «proférées par l’ancien ministre des Forces armées».
C’est l’avocat de la partie civile Me Boubacar Dramé qui est revenu sur les péripéties de cette affaire assez baroque. La robe noire de rappeler que c’est le 19 octobre 2010 que le Chef de cabinet militaire de l’ancien ministre des Forces armées, le Colonel Ndom Faye a avisé Hamady Ba qu’ils devaient se réunir à 15 heures dans le bureau du ministre Bécaye Diop. Cette réunion avait pour point, à l’ordre du jour, le mariage que M. Bâ avait contracté avec Kidima Diallo, fille du marabout de Bécaye et qui a connu une suite pas des meilleurs. L’ancien ministre souhaitait, selon l’accusation, que son subalterne retire sa plainte (bigamie) contre son épouse qui avait par ailleurs contracté un mariage avec le greffier en chef du Tribunal régional de Kolda. Il s’est heurté au refus catégorique de son chauffeur. Le Colonel Meïssa Niang, appelé à la rescousse a, souligne-t-on, tenté en vain de raisonner Hamady Ba. Sur ce, Bécaye Diop a ordonné que le nom de celui-ci soit enlevé de la liste des «Jambaars» qui devaient prendre part à une mission onusienne au Soudan.
Estimant que cette affaire dans laquelle s’est incrusté son supérieur ne concernait que sa femme et lui, Hamady Bâ ne s’est pas laissé ébranler par cette mesure. Outré par l’entêtement de son chauffeur, le ministre lui a rétorqué : «Toi, tu es un con», en présence des Colonels Ndom Faye, Meïssa Niang, du Capitaine Alioune Samassa et du Directeur de cabinet du ministère : Birane Niang. N’ayant pas sa langue dans sa poche, Hamady Ba a répliqué en ces termes : «Avec tout le respect que je vous dois, vous n’avez pas le droit de m’adresser de tels propos.» Cet échange de propos aigres-doux est corsé par Bécaye Diop qui lance tout de go: «Tu est un âne.» En réponse à cette injure, H. Ba livre une réponse aussi cinglante que les propos injurieux du ministre : «Seuls les ânes se reconnaissent.» De ces échanges houleux, Mame Hamady Bâ, 40 ans, écopera d’une punition de 30 jours, ponctuée par un emprisonnement dans les locaux disciplinaires. En sus de cette sanction, il est dégradé au rang de soldat de deuxième classe, avant d’être radié pour faute disciplinaire, après près de 20 ans de bons et loyaux services.
A titre de dédommagement du préjudice subi, il a réclamé au ministre Bécaye Diop la rondelette somme de 80 millions Fcfa. A la suite du parquet qui a requis l’application de la loi, le Tribunal a mis l’affaire en délibéré à la date du 14 novembre prochain.

L'Observateur

 
Vendredi 13 Septembre 2013
Dakaractu




1.Posté par Modou Diop le 14/09/2013 20:28
A quand les abus contre les hommes de tenue vont cesser? Dans la gendarmerie, un officier superieur, recemment en mission en Haiti, fait actuellement l'objet d'un abus d'autorite de la part du Haut Commandant de la Gendarmerie. J'invite les magistrats a dire le droit dans le cas de ce soldat aux fins de mettre un terme a ces abus.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016