Poursuivi pour escroquerie et abus de confiance pour 150 millions : Palla Mbengue propose 25 millions cash et 5 millions par mois - Il bénéficie d’un 4e retour de Parquet


Poursuivi pour escroquerie et abus de confiance pour 150 millions : Palla Mbengue propose 25 millions cash et 5 millions par mois - Il bénéficie d’un 4e retour de Parquet
Le téléphone collé à l’oreille, engoncé dans un grand boubou traditionnel de couleur blanche, le promoteur de lutte de «Lébougui Production» s’apprêtait hier vers les coups de 20 heures à retourner au commissariat de police pour y passer sa quatrième nuit depuis son arrestation. Palla Mbengue vient de bénéficier encore d’un retour de Parquet, le quatrième depuis son premier défèrement.
La médiation pénale initiée à son profit est en voie de connaître une issue heureuse. Selon une source bien au fait du dossier, les négociations entreprises vont dans le sens d’un compromis avec les plaignants. Le promoteur de lutte s’est engagé à verser d’abord la somme de 25 millions de francs Cfa et 5 millions de francs par mois mois.
Pour finaliser cela, il faut la signature des parties civiles absentes hier à la cave où était Palla Mbengue. C’est pour cette raison qu’il a bénéficié encore d’un retour de Parquet selon notre source. Mais l’on fonde l’espoir de voir la situation se décanter, lundi.
En attendant le dossier du promoteur a atterri dans le bureau du 3e cabinet d’instruction.
Pour rappel, Palla Mbengue, patron de «Lébougui Production» a des bisbilles avec la justice. Il est poursuivi pour une affaire d’escroquerie portant sur 150 millions francs Cfa au préjudice de ses associés de la Sorubatic (Société rufisquoise et bargnoise de bâtiment, d’industrie et de commerce). Les associés du promoteur dans la Société rufisquoise et bargnoise de bâtiment, d’industrie et de commerce ont décelé des anomalies dans sa gestion. Après un contrôle des comptes de la Sorubatic, un gouffre financier de 150 millions a été découvert. Suite à cela, ils ont décidé de se faire rembourser en attrayant Palla Mben­gue devant la justice. Des actions se mènent dans l’optique de lui éviter un mandat de dépôt, après lequel il aura à s’expliquer devant le juge.
Samedi 8 Décembre 2012
Le quotidien




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016