Poursuite du ballet de personnalités chez le président Macky Sall


Poursuite du ballet de personnalités chez le président Macky Sall

Le ballet de diplomates étrangers accrédités à Dakar, de personnalités politiques sénégalaises et de chefs d’entreprise s’est poursuivi vendredi au domicile du président élu Macky Sall, à Dakar.

L’ancien Premier ministre, vainqueur de la présidentielle, a rencontré les ambassadeurs d’Israël, Dr Eli Ben Tura, et d’Espagne Christina Diaz Fernandez-Gil.

Le Directeur général du Millenium Challenge Account Sénégal (MCA), Ibrahima Dia, a eu un entretien avec Macky Sall. A sa sortie, M. Dia n’a pas fait de déclaration.

Des leaders politiques, dont Amath Dansokho, l’ancien candidat Cheikh Bamba Dièye, le leader du Mouvement Yamalé Bara Tall ont été reçus vendredi dans l’après-midi par le président élu.

Macky Sall a remporté le scrutin du second tour de l’élection présidentielle, dimanche, avec 65,8% des suffrages contre 34,2%, pour le président sortant Abdoulaye Wade.

Le Conseil constitutionnel a proclamé les résultats définitifs vendredi après-midi. L’investiture du président M. Sall est prévue lundi matin et la passation de service, dans l’après-midi.
APS

Vendredi 30 Mars 2012




1.Posté par omar diop le 31/03/2012 09:11
Pourquoi Omar Guèye le partisan de Idrissa Seck, ancien président de la Communauté rurale de Sangalkam a été vivement combattu par Abdoulaye Wade et le sera autant par Macky?
Omar Guèye qui, dans l'exercice de ses fonctions avait tenté de déposséder de son terrain sis à Sindou un certain Sylla, inspecteur des renseignements généraux à la retraite a été victime de fiches mensongères de renseignement de la part de ce dernier. L'inspecteur des renseignements généraux Sylla, qui a acquis une grande expérience dans la manipulation des autorités étatiques par des fiches de renseignement fabriquées de toutes pièces ne manquera sûrement pas de braquer le président Macky contre Omar Guèye pour le neutraliser et continuer d'occuper indûment un terrain de la communauté rurale de Sangalkam. Même pour être recruté à la police en 1967 l'inspecteur Sylla qui était âgé de 33 ans avait manipulé l'autorité en utilisant les pièces d'état civil d'autrui, et c'est ainsi qu'il est connu à la police sous le nom de Oumar Sylla alors qu'il s'appelle en réalité Alassane Sylla, parce qu'il fallait être âgé de 27 ans au plus pour pouvoir être recruté. C'est dire que même sous le nouveau gouvernement, Sangalkam risque de connaître pendant longtemps la gestion par une délégation spéciale, si les citoyens de cette localité continuent de porter leur choix sur la personne de Omar Guèye

2.Posté par wax deug le 31/03/2012 14:14
Il faut que Macky comprenne que nous n'avons pas besoin d'une quelconque alliance avec Mame Mactar Guèye. Ce Mr est d'une arrogance sans limites. Si Macky s'allie avec un seul ancien allié de wade, il sera combattu. Ce Mr a diabolisé le M23, le mouvement qui représente le peuple. Mame Mactar est l'ennemi du peuple sénégalais. Ce n'est ce type qui va assurer à Macky la majorité à l'assemblée. Non,non,non,non, le peuple qui a porté Macky au pouvoir n'a point besoin de Mame Mactar Gueye. Si son RDS est assez fort et représentatif il n'a qu'à aller seul aux législatives



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016