Pourquoi Wade est allé rendre visite à son fils ce samedi


Pourquoi Wade est allé rendre visite à son fils ce samedi
 
 
 
D'aucuns s'attendaient dès le départ à ce que l'ancien Président de la République aille rendre visite à son fils embastillé pour présumé enrichissement illicite, mais Wade a laissé traîner les choses. 
 
Et à la surprise générale, il est allé rendre visite à son fils ce samedi dans l'après midi. Accompagné pour la circonstance de sa garde rapprochée, Wade, selon des sources de l'administration pénitentiaire, a été autorisé à voir son fils pendant deux tours d'horloge. Il était juste flanqué de son garde du corps attitré Baye Moussé Ba alias "Bro". Mais, pour l'heure rien n'a rien suinté de leur entrevue qu'on nous décrit comme empreinte d'émotion. Normal, serait on tenté de dire eu égard à l'affection qu'un père pourrait porter à son fils vivotant dans des conditions somme toute précaires.
 
Même à sa sortie, Wade si prompt à faire des déclarations, a juste fait un signe de la main aux reporters dépêchés sur les lieux, qui ont du rentrer bredouille après deux heures d'attente.
 
Dakaractu, qui a "creusé", est en mesure de révéler que "tous les actes posés par Wade sont politiques", autrement dit, ses faits et gestes sont loin d'être fortuits.
Et sachant que les choses sérieuses vont démarrer lundi prochain, avec le début des plaidoiries, Wade "joue ainsi son va tout", obnubilé qu'il est par la libération de son fils...
Dimanche 15 Février 2015
Dakaractu




1.Posté par banéto le 15/02/2015 09:04
N'avait-il pas dit qu'il ne demanderait jamais un permis de visite à un procureur eu égard son statut d'ancien chef d'Etat. WAKHET

2.Posté par b le 15/02/2015 09:35
Macky a un terrain sur la corniche decouvert au tribunal avec linterrogation de Tahibou ndiaye.

2500 m² a Almadie a lire su sa declaration de patrimoine

une maison a Mermoz ou il logeait a son arrivee au pouvoir.

une maison a sacreecoeur3 qui sert de permanance du parti.

ses comptes bancaires ne sont pas declares sur son patrimoine

voici la declaration de karim wade:
Accusé d’avoir un patrimoine estimé à 694 milliards de FCfa, Karim Wade limite les avoirs immobiliers de sa famille à deux maisons : une au Point E, une à Sicap Rue 10 et une autre à Touba.
« Nous n’avons pas d’immeuble au Sénégal, c’est une maison familiale, qui est en train d’être agrandie et rénovée au Point E, à Dakar, à laquelle s’ajoute celle située à Sicap, Rue 10, et une maison en construction à Touba. Nous n’avons pas d’appartement à Avenue Foch à Paris, ni de propriété dans la vallée Chevreuse, ni sur les bords de la Loire », a dit Karim Wade au Procureur. Il a même rappelé les déclarations de son père, Me Wade, qui invitait les maires de France à saisir tout immeuble se trouvant dans leur juridiction et qui lui appartiendrait. Et l’ancien super ministre de renchérir. « Nous n’avons pas de comptes en banque fournis, ni d’actions en bourse ou des titres d’émission, c’est pourquoi je suis fier d’appartenir à la famille de l’ancien président Abdoulaye Wade ». L’on se doute alors que, dans sa réponse au Procureur spécial près la...

3.Posté par iba sy le 15/02/2015 19:20
Gorgui a fauté , son fils va payer ! Il lui fallait faire com Senghor et Diouf en éloignant sa famille de l'exercice du pouvoir. Mais avec lui , son épouse avait un quota de ministres dans le gouvernement , son fils premier ministre - bis , sa fille au Fesman , son neveu président de groupe parlementaire etc. Voilà le résultat !

4.Posté par wade le 15/02/2015 20:00
la ou tu habites meme est pour macky degage

5.Posté par Kalz le 16/02/2015 10:15
je n'en veux pas à Karim WADE, par contre je compati de l’endurance de la situation qu'il vit, depuis l’éviction de son papa au pouvoir. Ainsi pour la première fois j'exprime ce sentiment, parce que, j'attendais la visite de WADE à son fils, pour qu'enfin, qu'il réalise de la profondeur du trou, d'où il a précipité son fils.
A force de vouloir le formater à son substitut à la tête de l’État du Sénégal avec la complicité de certains barons du PDS qui doivent tout à WADE, pour les avoir faits des hommes riches et puissants dans l'appareil d’État, pour ainsi quadriller le positionnement de Karim à la tété de l’État.

Aujourd'hui, WADE doit réaliser qu'il s'est trompé sur toute la longueur en assimilant le Sénégal à sa propriété personnelle et pour celle de sa famille biologique. A force de demeurer au pouvoir de 2000 à 2012, il est parvenu à croire qu'au Sénégal, seul sa parole fait la religion et que ses désirs sont des ordres, c'est ce qu'il a voulu prouver à son retour au pays et accueilli par une immense foule, il a dit, je dois saisir votre vocabulaire en m’accueillant de la sorte. Non, le sentiment nostalgique du sénégalais, qui, en général n'est pas rancunier, lui a ouvert la porte d'un accueil populaire avec la complicité de l’État. Seulement, WADE doit comprendre à la suite de cette visite, que le forcing n'est pas à saluer, parce que la République est au dessus des considérations familiales et politiciennes du FRONT PATERNEL ET DU DEVOIR DE LA RELATION (FPDR) qui continu d'encenser WADE pour l'encourager à la confrontation au péril de sa crédibilité nationale et internationale.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016