" Pourquoi Karim, Samuel, Omar Sarr et cie n’ont pas usé de voie de recours au Sénégal ?" (Me Moussa Félix Sow)


 " Pourquoi Karim, Samuel, Omar Sarr et cie n’ont pas usé de voie de recours au Sénégal ?" (Me Moussa Félix Sow)
L’ancien bâtonnier, Me Moussa Félix Sow s’est demandé pourquoi les plaignants n’ont pas saisi les voies de recours existant au Sénégal. « On a l’impression qu’au Sénégal, il n’y a pas de voie de recours pour se plaindre quand leur droit ou leur liberté est violé. Comment se fait-il qu’au moment où on crie sur les toits qu’il y a une restriction de liberté, on n’attaque pas la mesure devant nos juridictions ?», s’est-il interrogé. Ce qui l’amène à dire que «c’est de la politique politicienne simplement».
 
Me Moussa Félix Sow d’indiquer, par rapport aux nombreuses interpellations sur le fond du dossier des biens supposés mal acquis : «nous sommes des avocats et nous avons un code de déontologie, nous ne pouvons pas parler d’une affaire en cours. La violation de procédure en cours peut amener le procureur à nous poursuivre».
 
Le coordonnateur du pool d’avocats de l’Etat martèle et défend que «la présomption d’innocence est respectée dans cette affaire».
 
Par ailleurs, l’ancien bâtonnier a expliqué qu’il faudrait «veiller à ce que les deniers publics soient récupérés, pour qu’on puisse les utiliser dans des projets sociaux. Nous devons veiller pour une bonne gouvernance et une gestion saine des ressources dans ce pays».

Pressafrik
Dakaractu2




Samedi 13 Avril 2013
Notez


1.Posté par Juriste le 13/04/2013 06:37
La cour de justice de la CEDEAO est une juridiction supra nationale, dont la compétence ne fait aucun doute en la matière, par contre la CREI est une juridiction d'exception, par conséquent ne figurant nullement dans l'organigramme de l'ordre juridictionnel du Sénégal et qui plus est n'est pas compétente pour juger les anciens ministres pour des faits supposés commis dans l'exercice de leurs fonctions ministérielles.

Seule la haute cour de justice est constitutionnellement compétente pour connaître de tels faits imputables aux anciens ministres. Aucune cour de justice encore moins de chambre d'instruction de cette haute cour de justice n'est à ce jour constituée!!!

Alors devant quelle juridiction de droit commun, à priori incompétente (compétence exclusive haute cour de justice) fallait-il faire recours ????
Arrêtez d'essayer de noyer le poisson et expliquez-nous pourquoi Macky Sall ne nous éclaire pas sur ce qu'il a fait des 7 milliards taïwanais!!!

2.Posté par Baba le 13/04/2013 07:50
Nous avons de bons avocats et de bons magistrats et nous nous en vantons.
Mais pourquoi ils ne se prononcent pas sur la question. On dirait qu'ils ont peur
ou en tout cas ne veulent pas se mouiller au risque de compromettre leur carrière.
Le croyant doit toujours dire la vérité.
Si ces gens n'ont certainement pas confiance aux voies de recours existant au Sénégal
et peut-être à juste raison.
Ils savent que beaucoup de personnes leur vouent une haine parfois même non justifiée
en particulier les intellectuels et elles sont prêtes à les envoyés en enfer donc ils ne peuvent
compter que sur leurs alliés. Me Sow en faites-vous parti?

3.Posté par tala le 13/04/2013 17:50
Il ya trop de palabres. Ces gens auraient dûs être en prison depuis longtemps. Ils sont du même acabit que les criminels car à cause d'eux, des malades sont morts faute d'argent, des écoles n'ont pas été construites, des routes n'ont pas été ... etc. et pendant ce temps des gens qui ont volé un poulet croupissent en prison. La CDEAO a été corrompue. Qu'on les mette au gnouf et qu'on en finisse. Ils nous font indisposent avec leur enfantillonnage et leur démagogie à la manière de leur parrain Wade.

4.Posté par etc le 13/04/2013 22:51
en tout la notification d une decision administrative ne saurait combler l absence de base legale c est le fond et la forme .le debat est juridiquement mal engage

5.Posté par samuel le 14/04/2013 14:21
moussa felix tait toi tu n a de leçon a donner à personne ton incompétence a fait que la cedeo jette de l œil sur notre procédure judiciaire alors . n attendez pas aujourd’hui hui pour dire que il y a des juridictions compétentes dans le cas d espèce . nespa à la première décision vous aviez dit tous que la cedeao a dit qu on doit notifier une interdiction aux anciens dignitaires aux lendemain on a constaté des notifications envoyés a leur encontre alors aujourd’hui hui vous dites que la cedeao n a d injonction a donner au senegal qui est un pays souverain . de quoi alors vous vous plaignez et dire que il y a des juridictions compétentes pour ce cas d espèce .



Dans la même rubrique :