Pourquoi Bill Clinton a refusé de tuer Oussama Ben Laden

Coïncidence, cette révélation de l'ancien président des Etats-Unis a eu lieu le 10 septembre 2001, soit la veille des attentats du World Trade Center. Un ancien homme politique australien vient de rendre public l'enregistrement de sa justification.


Pourquoi Bill Clinton a refusé de tuer Oussama Ben Laden
Bien avant le 11 septembre 2001, Oussama Ben Laden était déjà dans le viseur des Etats-Unis. C'est ce qu'a révélé Bill Clinton qui a eu l'occasion de donner l'ordre de tuer l'ancien ennemi public numéro 1.

Au cours d'une conférence donnée devant une assemblée d'hommes d'affaire au Crown Casino de Melbourne, Bill Clinton a expliqué s'être abstenu pour éviter des dommages collatéraux.

"Pas mieux que lui"

"C'est un homme intelligent, j'ai beaucoup pensé à lui et je l'ai presque eu, a avoué le 42e président des Etats-Unis. J'aurais pu donner l'ordre de le tuer, mais pour ce faire, j'aurais dû détruire la petite ville de Kandahar, en Afghanistan, et tuer 300 femmes et enfants innocents. Cela ne m'aurait pas rendu meilleur que lui; c'est pourquoi je me suis abstenu".

On doit cet enregistrement - effectué avec l'accord de Clinton - à Michael Kroger, ancienne personnalité en vue du Parti Libéral australien. Ce dernier a expliqué le contexte de ces aveux. "Cette conférence a été enregistrée avec son consentement", a-t-il expliqué à la télévision australienne. L'enregistrement n'a jamais été rendu public. Bill Clinton répondait à une question d'un membre du public sur le terrorisme mondial".

De nombreux rapports sur le 11 septembre attestent ce projet qui remonterait à décembre 1998. Au final, les attentats du 11 septembre, dont Oussama Ben Laden est le cerveau présumé, ont tué 2977 personnes. Après avoir vécu des années dans la clandestinité, Ben Laden a été abattu par un raid des forces spéciales américaines mené le 2 mai 2011 dans sa résidence fortifiée d'Abbottabad au Pakistan.
Lundi 4 Août 2014
Dakaractu




Dans la même rubrique :