Pour une créance de 120 millions : La SGBS risque une paralysie de son agence de Kaolack


Pour une créance de 120 millions : La SGBS risque une paralysie de son agence de Kaolack
La Société Générale de Banque du Sénégal (SGBS) est encore dans la tourmente, après l’affaire qui l’a opposée à l’homme d’affaires Hadi Niang dans le dossier TARRAF où elle a failli perdre l’immeuble abritant son siège national sis à l’avenue Roume. 
L’établissement bancaire est de nouveau au devant de la scène judiciaire, avec sa condamnation à payer la rondelette somme de 125 millions de nos francs à un commerçant ayant établi dans la ville de Kaolack qui menace de saisir le mobilier de l’agence kaolackoise pour se faire payer.
L’affaire remonte à 2010, où la SGBS a payé la somme de 100 millions par débit des comptes de l’Etablissement (MCB) appartenant au sieur Babou au profit des Grands Moulins de Dakar, suite à un appel à caution, en faisant fi d’un jugement rendu par le Président du Tribunal Régional de Kaolack et confirmé en appel en faveur de Mr Babou dans l’affaire l’opposant au GMD.
Le sieur Babou s’estimant lésé par cette démarche plutôt cavalière de la banque, va porter l’affaire devant la justice. Ainsi la SGBS sera condamnée en première instance comme en appel pour son refus de ne pas respecter cette décision de justice. 
Devant le refus de s’acquitter de ce montant, le sieur Babou compte procéder à une saisie vente sur le mobilier de l’agence de la SGBS de Kaolack. En clair, si la banque ne s’acquitte pas de ce montant dans les plus brefs délais, son mobilier sera vendu aux enchères avec comme conséquence fâcheuse pour sa clientèle, la paralysie de l'agence. La date de la vente est déjà fixée...
Jeudi 24 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :