Pour un nouveau leadership transformationnel au sein de l’Institution municipale en direction des Locales de 2014 à Rufisque.


Pour un nouveau leadership transformationnel au sein de l’Institution municipale  en direction des Locales de 2014 à Rufisque.
La fin de l’année 2012, m’offre, avec cette publication, l’agréable opportunité, mes chers concitoyens, de m’adresser à vous et de partager, avec vous, la perspective d’une bonne et heureuse année 2013.
Mon adresse s’inscrit dans un contexte particulier. En effet, notre mandature de 60 mois, vient d’en boucler 45.C’est dire, que nous avons pu parcourir, ensemble, un riche itinéraire durant lequel, notre Institution, du mieux qu’elle a pu, s’est efforcée de respecter les engagements pris, à notre arrivée à la tête de la Ville de Rufisque.
En avril 2009, nous vous avions promis une mandature de rupture dont le principal credo était, reste et demeure encore : la Renaissance de notre vielle et chère Ville de Rufisque.
C’est dans cette perspective que se sont inscrits, les importants investissement se chiffrant à plusieurs milliards de francs Cfa, consentis dans les domaines de la voirie, de l’assainissement, de l’électrification, de l’adduction d’eau potable, de la mobilité urbaine, des affaires sociales et religieuses, de la santé, du cadre de vie, de l’éducation, de la formation professionnelle, du sport, de la coopération décentralisée sans oublier, le payement régulier des salaires de tous les agents municipaux et toutes les dépenses liées au bon fonctionnement de l’Institution municipale.
Ces efforts soutenus, résultant d’une gestion volontariste, rigoureuse et transparente, sont les fruits de bon nombre de sacrifices, sur beaucoup d’aspects de la vie de notre Institution.
Ils montrent, si besoin en était encore, que nous avons choisi le pari de ne servir que notre Ville, dans l’intérêt exclusif de nos concitoyennes et concitoyens.
Le mérite de notre équipe aura été, d’une part, d’assainir les finances municipales et, d’ autre part, d’orienter les priorités connues et retenues, en matière d’investissement et de fonctionnement, vers la satisfaction des besoins des rufisquoises et des rufisquois, notamment, ceux relevant des secteurs sociaux de base.
Bien sur, il nous reste, malgré tous ces efforts fournis, beaucoup d’autres défis à relever dans d’autres secteurs, car notre Ville a encore besoin de plus d’éclairage, de plus d’aménagement paysager, de plus de sécurité dans certains de ses quartiers, pour être plus belle , plus attractive et plus sécurisée. Ce sont autant de défis qu’il nous faut relever, tous ensemble, avec audace et lucidité.
C’est pourquoi, cette année 2013, en prélude aux locales de 2O14, verra encore, la continuation dans la matérialisation de nos ambitions pour Rufisque, par la grâce de Dieu. Cette volonté affichée nous permettra, alors de poursuivre :
 Le programme de construction de nouvelles routes et la réhabilitation de voies en état de dégradation, prolongeant en cela, la valorisation de nos cotisations pour les réalisations du PRECOL, du PUHIMO et celles de l’Entente CADAK-CAR, à Rufisque,
 La connexion de beaucoup d’autres quartiers périphériques aux réseaux d’électricité et d’eau potable,
 L’électrification du Boulevard Maurice Guèye, notre vitrine,
 La réhabilitation de la Polyclinique municipale dont le bâtiment est classé « monument historique »,
 La réhabilitation des locaux de l’ancienne Police d’état et de la Police municipale devant abriter une Médiathèque et un Etat –civil rénové de référence,
 La réhabilitation du Stade Ngalandou Diouf, avec une pelouse synthétique et une piste d’athlétisme de huit couloirs, en plus d’autres tribunes,
 La construction de trois hôtels de Communes d’arrondissement dont les chantiers sont en cours,
 La construction d’une nouvelle tribune presque en voie d’achèvement, à l’hippodrome Tanor Anta Mbakhar,
Ces importantes actions mises en œuvre, pour soutenir et promouvoir la Citoyenneté, l’Education, la Jeunesse, les Sports, la Santé, l’Action Sociale, la Culture, l’Environnement, seront renforcées et poursuivies.
IL reste évident que ces objectifs ne seront atteints que grâce à un accroissement des potentialités économiques de notre Ville. Or, ces potentialités existent et nous devons les inventorier et mieux les exploiter pour juguler les fuites de recettes.
Dans ce domaine, avec la caution attentive de notre Conseil municipal et l’esprit civique de nous tous, nous pouvons accroître ces rentrées fiscales demeurant l’une des plus importantes potentialités de ressources financières de la Ville de Rufisque. C’est pourquoi, le budget de 7 milliards 34O millions, voté presque à l’unanimité par notre Conseil municipal pluriel, le 12 janvier dernier, pourrait connaitre ainsi, un net accroissement, dans son exécution.
Dans la même veine, avec la clairvoyance du management du Maire Badara Mamaya Sène, nous tenterons de poursuivre la politique de rationalisation des dépenses de fonctionnement et la mobilisation d’autres possibilités d’investissement provenant de l’Etat et des Partenaires techniques et /ou financiers de la Coopération décentralisée.
Nous ne saurions terminer ces mots, à l’occasion de la publication de cette contribution, sans magnifier les actions de grande envergure, entreprises par l’Etat du Sénégal, en parfaite synergie
l’Institution municipale, pour solutionner les problèmes qui, à Rufisque, ont comme noms : l’érosion côtière, l’assainissement et la mobilité, dans et à travers notre Ville.
Je m’en voudrais aussi de ne pas avoir, une pensée pieuse à l’endroit de tous ceux de nos concitoyens nous ayant quittés, en cours d’année. Qu’Allah, dans sa miséricorde infinie, veuille absoudre leurs péchés et les accueillir, en son éternel Paradis.
A nous autres rufisquois et rufisquoises, nous nous invitons à plus de tolérance dans nos rapports et à plus de civisme, dans nos actes de tous les jours. Au demeurant, cette ville est la nôtre et nous ne la développerons qu’en travaillant ensemble, « la main, dans la main », sans animosité et /ou sans procès d’intention de politique politicienne.
A mes collègues, dépositaires d’un mandat électif, je voudrais rappeler cette belle pensée de Vigny : « on ne doit avoir ni amour, ni haine pour les hommes qui nous gouvernent. On ne leur doit que les sentiments qu’on a pour son cocher : il conduit bien ou il conduit mal. Voilà tout. »
Et, en définitive, il appartient aux Rufisquois et aux Rufisquoises et seulement à eux, de porter ce jugement sur notre équipe, au moment où, avec Badara Mamaya Sène, au vu du bilan, s’annoncent, les belles perspectives d’un nouveau leadership transformationnel dont l’ancrage est ce vaste élan politico-social de mobilisation, vers le rendez-vous de 2014.
« Déwenati » et qu’Allah nous accompagne tous, dans nos ambitions respectives, pour faire de Rufisque, une ville de Paix et de Progrès, dans un Sénégal émergeant.                          
                                                                                                                                           


                                                                                                                                           Rufisque, ce 2 Février 2013.
                                                                                                                               Meïssa Ndiaye BEYE, 1er Adjoint au Maire.
                                                                                                                                   Membre du Secrétariat Politique  de
                                                                                                                        L’Alliance Républicaine pour la Citoyenneté (A.R.C.)

                                                                                                           

Dakaractu2




Lundi 4 Février 2013
Notez


1.Posté par rufisquois le 04/02/2013 17:14
vous auriez pu choisir LIBERTEINFOS.COM pour la publication de cet article qui est un journal local plus proche des citoyens que vous dirigez .act localy...c'est le veritable sens de la decentralisation.AIDEZ VOS ENTREPRISES LOCALES DE PRESSE A SE DEVELOPPER



Dans la même rubrique :